La ruche qui dit oui

La ruche qui dit oui

A Paris, si tu n’as pas de marché agréable à côté de chez toi, ou que les magasins bio sont trop chers, tu peux te tourner vers les AMAP. Le principe : un abonnement / une cotisation / un engagement sur l’année, et tu peux aller chercher un panier de fruits & légumes toutes les semaines. Les produits ne sont pas forcément bio, mais doivent être cultivés par des agriculteurs locaux, dans un rayon raisonnable (moins de 100 ou 200km ?). Lorsque j’étais dans mon studio, cela m’avait fortement intéressé, mais toutes les AMAP parisiennes ont des listes d’attentes de plusieurs années, et cela impliquait aussi de pouvoir aller chercher ses produits toutes les semaines, sans exception. Mais alors, quid des vacances ?
J’avais donc laissé tomber l’idée d’avoir de beaux produits, et locaux, puis à Malakoff, le marché était top, avec de beaux produits, je n’avais plus spécialement de besoins.

Lire la suite

Comment je suis devenue sportive grâce à l’hypnothérapie

Je suis et je reste une grande flemmarde devant l’Éternel : prête à traverser une rue en diagonale pour m’éviter quelques pas inutiles, à faire les yeux doux pour ne pas remonter lorsque j’ai oublié quelque chose, etc. J’étais particulièrement douée lorsque je devais trouver une excuse avec mon psy pour lui dire que non, je ne voulais pas faire de sport ! Pourtant, enfant j’ai fait de la danse durant une dizaine d’années, du judo (trop peu de temps), puis du volley, du tennis… Rien à faire, à l’adolescence, au tennis, je ne courrais plus après la balle…
 
Bref, j’étais une a-sportive.

Lire la suite

Absente

J’ai été absente de manière très fréquente ces derniers mois, parce que je n’aimais guère la présentation sur blogger, mais surtout, parce que je voulais repartir de zéro, reprendre un hébergement pour un nom de domaine, et surtout, changer de CMS, pour aller chez Joomla !
 
Grâce à ma boite, je peux suivre énormément de formations en interne, j’ai donc pu améliorer ma vague connaissance de Photoshop, découvrir Illustrator (faudrait que je prenne le temps de me plonger dans Bridge aussi), et surtout, découvrir Joomla. Malheureusement, la formation a été complétement inutile, lorsque j’ai voulu tout refaire chez moi, j’étais perdue, je ne comprenais rien au back office. Au bout de quelques dimanches à me prendre la tête dessus, j’ai laissé tomber.

Lire la suite