L’ennui au travail

L’ennui au travail

sieste

Récemment, Rue 89 a publié un article intéressant sur le bore-out, le contraire du burn-out, mais dont les conséquences peuvent être tout aussi néfastes. Et je me suis grandement retrouvée là-dedans, peut-être de manière moins forte. Comme les personnes interrogées, cela fait de nombreux mois que je vais travailler en sachant que les tâches professionnelles occuperont en moyenne 3h de mes journées. Le reste du temps, je glande sur le net. Il m’a fallu plusieurs semaines pour accepter de venir au bureau pour ne pratiquement rien faire. Et mes deux crises de vésicules biliaires en novembre et décembre n’ont pas tellement arrangé les choses. Elles m’ont toutefois peut-être permis de prendre conscience réellement de ce que je traversais, pour mieux l’accepter, en sachant que ce serait temporaire (même si beaucoup trop long). Je ne doute pas que mon efficacité se retourne dans ce cas contre moi. Lire la suite