5 mois avec le fonctionnaire

Depuis quelques jours, cela fait cinq mois que je suis avec le Fonctionnaire, après des débuts un peu chaotiques de ma part, pour une relation partie en flèche à partir du moment où j’ai pu lui avouer que je ne ressentais rien pour lui… ce qui a paradoxalement permis à mes sentiments de sortir ! Je suis pleinement heureuse avec lui, les sujets de conversations viennent doucement mais surement, grâce à lui, je retourne au Louvre, ou je vais voir des expos, car il est très curieux, désireux d’apprendre… ce qui est très agréable !

Cependant, tout n’est pas rose (sinon, ce ne serait pas drôle !) : il a toujours un problème de communication, incapable de dire ce qu’il ressent. Que ce soit pour faire de simples compliments, ou plus important, pour dire « je t’aime ». Et ça me gêne terriblement, parce que je suis obligée de me baser sur des faits pour déduire qu’il doit être un minimum amoureux, mais j’aimerais bien qu’il me le dise, parce que ça aurait du coup autrement plus de valeurs que tout ce à quoi je dois me raccrocher. Et puis ça me rassurerait énormément, parce que mine de rien, je ne sais pas trop sur quel pied danser. Sauf que je ne sais pas trop que faire : soit je lui dis à quel point ça me gêne (enfin, je le lui répète), mais j’ai peur que ça le bloque parce que ça pourrait donner l’impression que je lui mets une certaine pression ; soit je ne dis rien, et il pourrait croire que je vis bien la situation actuelle.

J’ai choisi la première solution, lui dire… mais comme c’est quelque chose de délicat chez moi, j’ai préféré passer par l’écrit, ce n’est pas de la lâcheté de ma part, simplement une possibilité de mieux m’exprimer, d’être plus claire et éventuellement plus diplomate. Cela fait maintenant des années que j’écris des lettres quand quelque chose ne va pas pour moi, je les donne ou pas, ça dépend de ce que je ressens après l’avoir écrit. Souvent, le simple fait de tout coucher par écrit me suffit, je me sens plus légère après. Là, c’est la deuxième lettre que je lui écris en quelques mois seulement, sur le même sujet, et cette fois-ci, je la lui donnerai. Parce que j’ai besoin qu’il lise ce que je ressens, en espérant qu’il vienne m’en reparler.

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans ce type de situation, dans laquelle l’homme ne sait pas communiquer par faute d’exemple avec ses parents (dit-il), ou ne sait pas témoigner sa tendresse (toujours faute d’exemple) ? Vous auriez quoi comme conseils à me donner ?

A part ça… demain, il rencontre ma mère… je l’ai brieffé (ma mère, pas Fonctionnaire), histoire qu’elle n’ait pas trop de jugement négatif, parce que l’Homme ne sait pas des masses se tenir en société (prions, prions pour qu’il arrive à manger la bouche fermée !)

EDIT : vous avez le droit d’allumer des cierges, pour l’Ascension je vais rencontrer la belle-famille ! oui… pendant 5 jours ! Et pour un baptême en plus ! Mes collègues penseront fort à moi !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment