Ecrire à ses enfants

Ecrire à ses enfants

J’aime écrire. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit : de petites histoires, des journaux intimes, des lettres, puis mon premier site internet, mon premier blog. Toutefois, malgré mes intensives lectures enfant, mon style littéraire est quasi inexistant, ce qui explique pourquoi je n’ai jamais cherché à devenir écrivaine, malgré ma grande imagination. Il parait que cela s’apprend. Peut-être. Tant pis.

Lire la suite

Vivre avec deux filles très jeunes

Vivre avec deux filles très jeunes

Julie a maintenant 5 mois, et nous avons tous repris le travail depuis cette semaine : je suis restée à la maison jusqu’à ses 4 mois, puis le mari a pris le relai pendant un mois. Nos deux filles sont chez la même assistante maternelle, et nous rentrons alors dans le quotidien boulot / transports / speed / dodo. Clairement, avoir deux enfants de 26 mois d’écart reste difficile, et ma patience en prend un coup. Lire la suite

Dire au revoir à une maison de vacances

Dire au revoir à une maison de vacances

Il y a pile un an, j’apprenais le décès d’un oncle maternel, que je connaissais un peu, mais pas tant que ça finalement. Sa mort était prévisible, il luttait contre un cancer depuis quelques années. Il était architecte, et l’un de ses premiers projets d’envergure fût la rénovation intégrale de la maison provençale de mes grands-parents, devenue notre maison familiale, notre point de ralliement dans le Sud. D’un simple mas, d’une simple ferme, il en avait fait une grande maison familiale, d’une dizaine de chambres. C’était donc son bébé, qu’il connaissait par cœur, puisqu’il a toujours habité à Avignon. Lire la suite

Changer de matelas par internet

Changer de matelas par internet

Avec de nombreuses exigences écologiques

Depuis quelques années, et plus encore avec la naissance de mes deux filles, ma fibre écolo se renforce de plus en plus. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adopté certains gestes basiquement écolos (merci Astrapi !), et je me renseigne régulièrement sur les possibilités pour produire moins de déchets. Ainsi, j’essaie de favoriser l’occasion au maximum pour nos achats, et de revendre / donner / réparer quand c’est possible. Cela demande davantage de réflexion, mais c’est souvent plus intéressant.
Lire la suite

Mon accouchement en plateau technique

Mon accouchement en plateau technique

Après un dernier mois rocambolesque, à cause d’une incompatibilité sanguine entre le bébé et moi, j’ai progressivement accepté l’idée d’accoucher en plateau technique, avec ma sage-femme. La visite de la maternité, trois semaines avant l’accouchement m’avait bien fait peur, tant ça ressemblait à la salle où j’avais accouché de sa grande sœur. Alors qu’en regardant d’autres PT ailleurs, on aurait pu avoir une salle tellement plus cosy. Tant pis, je n’ai pas le choix, alors j’apprends à accepter ce changement, bien aidée par ma psy.

Lire la suite

L’allaitement, quand le corps veut bien, mais pas la tête

L’allaitement, quand le corps veut bien, mais pas la tête

A la naissance de Claude, j’ai essayé de l’allaiter, persuadée que c’était ce qu’il y avait de mieux pour elle. J’étais alors dans une usine à bébés, et le personnel, insuffisant, n’a pas su m’aider, me motiver et être là quand j’avais besoin d’aide. La douleur était telle que deux jours après sa naissance, en pleine nuit, j’ai essayé le tire-lait, mais mes tétons étaient trop à vif, même cela était insupportable. Alors, de guerre lasse et épuisée après ces deux jours de bataille, de douleurs, j’ai capitulé, et je suis passée aux biberons.

Je m’étais alors jurée que cet échec, jamais digéré, ne se reproduirait pas, et que notre second enfant serait allaité.

Lire la suite

Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Lors de ma première grossesse, je songeais déjà, de loin, à accoucher à la maison, mais cet AAD (accouchement à domicile) est resté dans le coin de ma tête, car j’avais d’autres soucis à gérer, d’autres pépins de santé. Durant ces deux années, j’ai eu le temps de réfléchir, de mûrir ce projet, et c’est alors devenu une évidence : personne ne pourra m’empêcher d’accoucher où je le souhaite… si la santé suit.

Lire la suite

Pourquoi j’ai choisi de ne plus avoir de mutuelle

Pourquoi j’ai choisi de ne plus avoir de mutuelle

Mon mari et moi travaillons dans le public, les mutuelles en partenariat avec nos ministères respectifs sont très peu intéressantes pour le remboursement des différentes prestations : nous devons passer par des mutuelles grand public, avec des cotisations à près de 100€/mois. Pendant deux ans, j’ai pris soin de noter toutes mes dépenses, tous mes remboursements dans un tableau Excel, pour mieux suivre l’ensemble des dépenses de santé. En 2016, enceinte, j’ai subi deux petites hospitalisations, dont une pour l’ablation de ma vésicule. Et malgré ma mutuelle, j’avais encore un important reste à charge, non couvert par l’ensemble de mes cotisations : je cotisais davantage qu’on me remboursait.

Lire la suite

Encore une longue absence

Encore une longue absence

Une difficile migration

Mes pérégrinations sur WordPress m’ont amenée à beaucoup « bouger », j’ai commencé par un nom de domaine qui me plaisait bien, mais que j’ai oublié de renouveler, et depuis plusieurs années, j’ai cette longue url, souvenir des années 90 et de son minitel. J’ai longtemps fonctionné en sous-domaine, chez OVH, mais comme j’avais d’autres hébergements ailleurs, cela revenait cher. C’est pour cela qu’au début de l’année, j’ai souhaité tout regrouper chez O2switch, un hébergeur français, qui fonctionne plutôt bien, avec un SAV super réactif.

Lire la suite