aménorrhées

Alors, t’es enceinte de combien ?

S’il y a bien quelque chose qui m’a énervé quand j’ai commencé à être enceinte, c’était le mode de calcul de la grossesse. D’un point de vue médical et administratif, on vous demande de compter en semaine d’aménorrhées (rien que l’orthographe te fait bondir 😉 ), c’est-à-dire, pour les personnes non concernées, en semaines depuis l’absence de tes règles. Mais tu peux aussi compter en semaines de grossesse, depuis la date présumée de conception.Évidemment, le principe des SA (semaines d’aménorrhées) est totalement arbitraire : on prend la date de conception présumée, à laquelle on ajoute deux semaines. Pas trois, pas quatre, deux. Pourquoi deux ? Parce que c’est comme ça (ma bonne dame). Mais aussi parce que le corps médical est conditionné aux cycles de 28 jours féminins : la plupart des femmes sont supposées avoir ce cycle-là, et ces deux semaines permettent de t’assurer que la conception a bien eu lieu au moment où tu es supposée ovuler. Spoiler ? Non, moins de 30% des femmes ont un cycle de 28 jours, soit une minorité (source: Martin Winckler). Maintenant que la médecine a bien progressé, pourquoi s’entêter à garder ce mode de calcul dépassé ? Qu’est-ce que cela peut-il bien apporter au corps médical de persister à rajouter de l’arbitraire ?

Et c’est cet arbitraire qui m’horripile à chaque fois, et je ne parle de ma grossesse que depuis la conception, et laisse le personnel médical faire ses calculs. Apparemment, ce mode de calcul en SA n’est pas franco-français, mais serait assez répandu dans le monde. Cela n’empêche que je le trouve assez vieillot, surtout grâce aux progrès de l’échographie, qui permettent de retrouver très rapidement la date de conception (à 4 ou 5 jours près). C’est ainsi qu’entre mon suivi du cycle avec Clue, et la première écho, j’ai pu dater au jour près la conception, et cela me permet de savoir que j’entamerai le quatrième mois de grossesse dimanche. Et paradoxalement, c’est ma date de conception qui a été prise en compte par la Sécu (va comprendre).

Suis-je la seule à être énervée par ce mode de calcul ? Pour les mamans, vous faisiez comment pour calculer ?

A part ça, tout va très bien, premier cours de préparation à la naissance le 21 avril avec l’haptonomie, j’ai hâte de découvrir ça !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  • philippine 11 avril 2016 at 13 h 15 min

    Hello ma belle !
    tu te trompes, pour connaitre la date d’aménorrhée on ne fait aucun calcul, on demande juste la date de début des dernières règles (que la future maman connait bien, en règle générale), et à partir de cette date on compte les SA 🙂
    Il n’y a aucune approximation dans les SA, contrairement aux SG qui sont estimées en fonction de l’échographie de datation 🙂

    Reply
    • Elizabeth 11 avril 2016 at 13 h 20 min

      Dans mon cas, c’est un calcul, puisque j’ai des cycles de 45 à 60 jours. En prenant en compte le calcul des SA, ma grossesse date du 4 décembre. Or mes dernières dataient du 25 novembre. On m’a bien confirmé plusieurs fois que c’était arbitraire : date de conception + 2 semaines. Sinon, t’imagines si j’avais eu un cycle de 60 jours ? Ma grossesse aurait alors pu débuter en octobre, pour une conception mi-décembre 😉

      Reply
  • Mathilde 15 avril 2016 at 10 h 45 min

    Ton article me fait rire, je pourrais dire pareil. Pourquoi parler SA quand tu as des cycles à rallonge et en plus le Gygy le sait très bien mais non il se base sur 2Sg=4sa alors que tu vas le voir depuis des mois parce que tes cycles sont incompréhensifs et méga long!

    Pour ma premiere grossesse, j’avais des cycles de 3/4 voir 6 mois, donc le jour où l’on m’a dit vous êtes enceinte de 6sg soit 8sa, j’ai bien rigolé.

    Reply
    • Elizabeth 15 avril 2016 at 12 h 04 min

      Oui, c’est tellement absurde cette manière de compter, je n’arrive pas à comprendre son intérêt ??? Dans l’histoire, heureusement que je n’ai pas eu un cycle de 50 jours comme le tien, cela aurait pu être comique !
      Fort heureusement, on demande assez peu la date des dernière règles.

      Reply

Leave a Comment