Se faire enlever la vésicule pendant la grossesse ?

Se faire enlever la vésicule pendant la grossesse ?

Depuis 1.5 an, j’ai des soucis avec ma vésicule, qui produit un peu trop de calculs, trop gros pour passer sans que cela ne soit douloureux. Ma première crise a eu lieu… le 30 septembre 2014. Comment ai-je réussi à ne pas oublier la date? Elle avait eu lieu le jour de la grève des pharmaciens, alors que je ne comprenais absolument pas la douleur qui me tordait en deux.

Lorsqu’un calcul est trop gros pour être éliminé naturellement par la vésicule, la douleur est vraiment intenable, et ressemble au départ à des brûlures d’estomac. De septembre 2014 à novembre / mai 2015, j’ai eu trois crises, toujours les mêmes, qui me tordaient en deux pendant plusieurs heures, et le temps d’action des médicaments me semblait alors toujours trop long. Lors de ma dernière crise, je suis allée voir un spécialiste (d’une gentillesse telle que j’en était toute perturbée en sortant de son cabinet), qui m’a conseillé une fibroscopie, pour comprendre l’origine de ces calculs. Elle n’a rien donné de particulier, et je devais alors le recontacter en cas de nouvelle crise… Sauf que tout s’est passé tranquillement jusqu’à début mars 2016, pendant ma grossesse donc.

Lire la suite

Un chouette weekend de grandes marées

Un chouette weekend de grandes marées

Pour le weekend de Pâques, nous sommes partis en Bretagne, chez mon père qui y a définitivement emménagé, histoire de le revoir un peu. Pour permettre à Apollon de prendre un peu l’air, nous l’avions emmené avec nous, car bien que très peureux, il aime y aller tant la maison est grande, et le jardin sympa. Même s’il n’ose guère sortir, tant tout est à chaque fois trop nouveau. Mais il progresse, il sort de sa cachette de plus en plus rapidement, il va même dehors tout seul. Lire la suite

Alors, t’es enceinte de combien ?

Alors, t’es enceinte de combien ?

S’il y a bien quelque chose qui m’a énervé quand j’ai commencé à être enceinte, c’était le mode de calcul de la grossesse. D’un point de vue médical et administratif, on vous demande de compter en semaine d’aménorrhées (rien que l’orthographe te fait bondir 😉 ), c’est-à-dire, pour les personnes non concernées, en semaines depuis l’absence de tes règles. Mais tu peux aussi compter en semaines de grossesse, depuis la date présumée de conception. Lire la suite

Comment la grossesse m’aura permis de me réconcilier avec ma mère

J’en ai souvent parlé, ici ou sur Twitter, mais ma relation avec ma mère était difficile depuis qu’elle a découvert ma bisexualité. Lorsque j’étais en trouple, elle ne m’a pas parlé pendant deux ans, et a commencé à revenir vers moi après ma rupture. Pourtant, c’était encore difficile pour moi, car je n’arrivais pas à passer outre son rejet durant ces années-là: se réconcilier était alors impossible. J’avais beaucoup travaillé avec mon psy, on avait essayé de faire en sorte que je puisse l’accepter telle qu’elle était, mais cela ne me suffisait pas, il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. Lire la suite

Une longue absence pour cause de problème technique

Une longue absence pour cause de problème technique

EDIT du 7 janvier 2015

A chaque chose malheur est bon : mon grand problème technique du blog, inaccessible d’octobre à mi-novembre, durant laquelle j’étais très inquiète quant à une éventuelle disparition totale de mes articles sur ce blog m’a permis de mieux le gérer. Puis, finalement, j’ai pu les réinsérer, certes manuellement, mais c’était le plus important. Une fois que le rapatriement était terminé, j’en ai profité pendant les vacances de Noël, pour remettre tous mes articles depuis 2009, date à laquelle je suis sur le net en tant qu’Elizabeth. J’avais précieusement gardé certains articles tapés d’abord sous Word, avant de les envoyer sur Hautetfort, puis j’ai fait de même avec mes articles de vigeelebrun.fr. Ceux-là, je n’en avais aucune sauvegarde pensais-je… avant d’aller faire un tour sur gmail, et découvrir que je m’étais envoyée une sauvegarde en sql. BONHEUR ! Entre temps, j’ai redécouvert que j’étais aussi passée chez Blogguer pendant 1 an… Lire la suite

Ma première paire de Repetto

En hiver, je porte majoritairement des bottes, car rien ne remplace la chaleur de ce type de chaussures. J’ai donc usé ma paire de bottes noires chéries, et l’hiver dernier, je me suis mise en quête d’une paire, en sachant exactement ce que je cherchais : rouge, à bout rond, en cuir, pointure 36, et avec des talons de 7cm. Après plusieurs mois de recherches intensives sur le net et « dans la rue », j’ai fini par jeter mon dévolu sur une jolie paire de bottes… en daim, mais rouge.

Lire la suite

La question des enfants / tome 2

La question des enfants / tome 2

Quand je pense qu’il y a quelques mois, je me disais « jamais d’enfants avant 35 ans« , et que maintenant, cette fucking horloge biologique me fait penser « ah bon ? et pourquoi pas maintenant ? »

L’une des raisons principales concernait le timing : j’espérais que pour l’année 2014-15, M. Presque Parfait et moi serions débordés par nos formations respectives. Il se trouve que finalement, nous aurons une année calme, puisque nous avons tous les deux échoués à nos « examens ».

Lire la suite

Tu sais que tu travailles dans le public quand…

  • Tu perds beaucoup trop de temps et d’énergie à faire les choses dans l’ordre « légal »
  • Tu apprends très vite à contourner toutes les règles
  • Il est beaucoup trop compliqué d’acheter un carnet de métro pour accueillir un groupe que de rembourser tous les tickets de manière individuelle
  • Pour prendre une mission pour un nouveau missionnaire, il te faut 1 formulaire + un RIB / pour le rembourser de ses frais, 1 autre formulaire + 1 RIB. Sachant que les deux RIB arrivent tous les deux dans le même service de… moins de 10 personnes
  • Si par malheur, un voyageur demande un remboursement a posteriori et qu’il n’est pas créé dans ton logiciel de gestion, tu passes carrément à trois formulaires + RIB
  • Il existe des marchés pour pratiquement tout (cartes de visite, ramettes de papier, hébergement, plateaux repas…) et que tu es heureuse lorsqu’il n’y a pas de marché (= obligation de passer par un prestataire exclusif, qui est supposé te faire faire des économies)
  • Il est particulièrement compliqué de prendre des billets low cost, compliqué au point de renoncer parfois souvent
  • Tu es obligé de prendre le train quand ta mission dure moins de 2 jours, même si cela coûte plus cher que l’avion.
  • Tu peux passer des commandes entre le 20 janvier et le 15 octobre, après, c’est la clôture des comptes, officiellement, tout est bloqué
  • On te refuse une « promotion » (un grade amélioré) parce que tu es trop compétente et trop qualifiée : « revenez l’année prochaine en nous présentant du travail correspondant à votre grade »
  • On te refuse un titre parce qu’il ne correspond pas à ton grade (alors que sur la fiche de paie, cela n’apparait même pas, et que cela ne coûte absolument rien à ton employeur)(si ce n’est de reconnaitre qu’il t’a recruté avec un grade sans la moindre adéquation avec tes diplômes)
  • Tu es dans l’impossibilité de passer le moindre concours dans ta boite pendant… 7/10 ans
  • Pour changer une ampoule, il te faut une habilitation « électricité »
  • Personne n’ose penser au gaspillage de papier lors de la circulation des courriers en interne (alors que tout coûterait tellement moins cher en scannant)

Évidemment, cela concerne un employeur d’une certaine importance, pas le petit entrepreneur « local »

Mon premier cours de maquillage

Cela faisait longtemps que je souhaitais prendre un cours de maquillage, et l’occasion (du mariage) faisant la larronne, je suis allée chez MAC dont j’apprécie les produits depuis longtemps. C’est un cours particulier d’1h30, dans une salle à part, avec une personne du magasin. On commence par une petite discussion pour comprendre ce que je cherche à apprendre, ce que je fais au quotidien, ce que j’utilise pour me maquiller, puis les choses sérieuses commencent. J’ai donc été rassurée par ma routine beauté très simple, mais efficace : elle marche bien. En revanche, la maquilleuse m’a conseillé d’hydrater ma peau avec une crème car l’huile de jojoba régule le sébum, mais n’hydrate pas.

Lire la suite