Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Lors de ma première grossesse, je songeais déjà, de loin, à accoucher à la maison, mais cet AAD (accouchement à domicile) est resté dans le coin de ma tête, car j’avais d’autres soucis à gérer, d’autres pépins de santé. Durant ces deux années, j’ai eu le temps de réfléchir, de mûrir ce projet, et c’est alors devenu une évidence : personne ne pourra m’empêcher d’accoucher où je le souhaite… si la santé suit.

Lire la suite

Encore une longue absence

Encore une longue absence

Une difficile migration

Mes pérégrinations sur WordPress m’ont amenée à beaucoup « bouger », j’ai commencé par un nom de domaine qui me plaisait bien, mais que j’ai oublié de renouveler, et depuis plusieurs années, j’ai cette longue url, souvenir des années 90 et de son minitel. J’ai longtemps fonctionné en sous-domaine, chez OVH, mais comme j’avais d’autres hébergements ailleurs, cela revenait cher. C’est pour cela qu’au début de l’année, j’ai souhaité tout regrouper chez O2switch, un hébergeur français, qui fonctionne plutôt bien, avec un SAV super réactif.

Lire la suite

L’accouchement: cauchemar ou supportable ?

L’accouchement: cauchemar ou supportable ?

« Claude » est née le 2 septembre, à 22h, et cette dizaine de jours de recul et de découverte de la vie à trois me permet de revenir plus tranquillement sur mon accouchement. Jusqu’à récemment, de tels récits étaient rares, ce moment devant rester dans l’intimité d’un couple, mais je pense que cela peut être intéressant de partager son expérience, si cela peut en rassurer certaines.

Lire la suite

Le massage du périnée : éviter l’épisio ?

Le massage du périnée : éviter l’épisio ?

En ce moment, les articles sur la grossesse se multiplient, tout simplement parce que l’attente de la délivrance est longue… très longue, et la solitude n’arrange pas les choses.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des astuces possibles et naturelles pour éviter l’épisio, que ce soit avant ou pendant l’accouchement. On verra dans plusieurs jours si cela a fonctionné 😉

épisio

Lire la suite

L’haptonomie, notre préparation à la naissance

L’haptonomie, notre préparation à la naissance

Durant le premier trimestre, je m’étais peu renseignée sur les différentes préparations à la naissance, juste assez pour en connaitre les possibilités : sophrologie, yoga prénatal, chant, préparation classique, l’acupuncture, en piscine, ou l’haptonomie. J’ai très rapidement compris que cette dernière pourrait me correspondre car on la commence très tôt dans la grossesse, et implique autant le parent 2 que la mère. Voici donc au fur et à mesure des séance ce que j’ai découvert et comment nous l’avons vécu en couple.

Attention, pavé 😉

Lire la suite

Une séance photo pour se souvenir de la grossesse

Une séance photo pour se souvenir de la grossesse

Le mari et moi avons chacun nos points d’attaches sentimentaux et familiaux : la Lorraine pour lui, la Bretagne et la Provence pour moi (oui, malgré la chaleur). Après un très beau mariage lorrain, quoi de plus logique que d’aller en Bretagne pour immortaliser ma grossesse lors d’une très chouette séance photo. Évidemment, la pluie était incertaine jusqu’aux derniers moments, mais fort heureusement, la lumière était correcte. Lire la suite

Doit-on obligatoirement aimer sa grossesse ?

Maintenant que le plus gros (ah ah) de la grossesse est derrière moi, je peux prendre le temps de faire le point sur ce que j’ai ressenti la plupart du temps. Avant même d’être enceinte, je savais que ce ne serait pas un long fleuve tranquille, je m’attendais toutefois à souffrir davantage, mais plus les mois passaient, plus je faisais face à un autre type de sentiment.

Lire la suite

Les maux de la grossesse : le syndrome du canal carpien

Les maux de la grossesse : le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien est un trouble musculo-squelettique, fréquent chez les informaticiens, certains employés des travaux publics ou ouvriers, et… chez les femmes enceintes. Je n’en avais jamais entendu parler avant ma grossesse, et je n’aurais absolument pas identifié le problème si une amie n’avait pas immédiatement reconnu ce que je traversais. Cela semble arriver à près d’un quart des futures mères, mais je reste très étonnée du silence qui entoure ce désagrément, car il devient vite invivable. Lire la suite