peinture ancien

Dans la série : « on n’est pas doué » ou « on n’a pas de chance »

Hier soir, de retour à l’appart pour avancer dans la cuisine, je me dis « cool, ça va bientôt faire une pièce de plus terminée, on pourra enfin s’en servir ! » : les murs étaient terminés, il ne restait plus que les touches de rouge à mettre. Consciencieusement, j’applique le scotch autour des zones, pour que le rouge ne déborde pas sur le rose pâle. Mais au moment d’en enlever un parce qu’il était mal mis, j’ai tout un morceau de peinture qui part avec ! Et pas un petit !!! Un ÉNORME morceau ! Tout un mur est donc à refaire, et pourtant, il y avait trois couches de peintures : du blanc, du rose, et du rose (enfin, pâle le rose).

Et c’est là que je me suis dit qu’on avait fait une ÉNORME bêtise : on avait mis  de la peinture acrylique sur de la peinture laquée. Je me disais bien que l’acrylique ne semblait pas bien tenir sur le jaune moche mais je mettais ça sur le compte des premières couches. En cherchant sur internet, j’ai donc découvert que :

  • la peinture laquée, c’est de la glycéro, et sachant qu’on ne met pas d’acrylique sur la glycéro, j’ai compris notre futur problème
  • le délaqueur de Dulux semble une excellente invention !!!
  • qu’il faut ENCORE recommencer la cuisine… pour délaquer les quelques murs qu’on va repeindre (mine de rien, quasi la majorité), et repeindre par-dessus.

délaqueur glycéroJ’étais donc super méga heureuse. Moi qui pensait avoir terminé toutes les pièces à vivre, nécessaires pour notre survie, avant le déménagement (des volontaires ? 😉 ), je crois que le travail est très loin d’être terminé !!!

Bref, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend… Je crois qu’on aura beaucoup appris, vu tout ce qu’on a fait en un mois !!! Ce n’est plus un appart dans lequel on vit, mais un gouffre de travaux !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment