dossier achat

Devenir propriétaire #1 : le parcours du combattant

C’est entamer un parcours semé d’embûches, auxquelles on ne pensait pas forcément !
Avec le Fonctionnaire, je ne cesse de me dire que finalement, tout est allé vite, et pourtant, tellement naturellement. Au bout de trois mois, nous parlions déjà de notre emménagement ; chose faite au bout de neuf mois, après quelques péripéties et difficultés ; au bout de 18 mois, on songeait déjà à acheter puisque la vie commune était un vrai bonheur. A un mois près, moins de deux ans après notre premier baiser, nous seront officiellement propriétaires d’un grand appartement!

Acheter un appartement, je savais que ça pouvait être compliqué, mais je ne pensais pas que ça le serait autant! D’abord : fixer votre budget. Et là, vous apprenez qu’en achetant dans le neuf, votre emprunt peut être bien plus élevé que dans l’ancien, mais quoi qu’il arrive, votre budget reste limité sans apport. Il faut aussi savoir une chose : les banques détestent les emprunts à 110% (càd 100% du crédit + les frais de notaire), maintenant, il vaut franchement mieux apporter au moins les frais de notaire. Et là, mon petit PEL que j’avais ouvert étudiant, même s’il n’y avait pas beaucoup dessus, je l’ai chéri.

Ensuite, les difficultés commencent : trouver un appartement qui correspondent à la plupart de vos critères… On nous avait prévenu dès le départ que trouver l’appart de ses rêves, qui correspondrait à tous mes critères serait impossible. Alors, j’ai dû faire un choix, et la parisienne que je suis a accepté de s’éloigner beaucoup de Paris (beaucoup selon mon référenciel, mais je suis sure que pour d’autres, ça reste loin aussi), pour garder une superficie correcte. En revanche, l’appartement est assez lumineux, il n’a pas de vis-à-vis, il a un bon potentiel (malgré une déco actuelle très ringarde quand même!), il est au gaz, une cuisine qui va pouvoir s’ouvrir sur le séjour, aucune place perdue (ou presque), et la possibilité pour l’instant d’avoir une pièce qui nous servira de bureau! Il n’y a pas d’ascenseur (bon, on est au 1er, ça va!), il a un chauffage au sol collectif (et vue la chaleur actuelle, ça c’est un gros point noir) (j’aime pas les chauffages collectifs par principe), et il est relativement loin de tout… sauf de la Poste.

Le dossier administratif

Ensuite, vient le moment de la négociation du prix, et je suis assez contente de moi, j’ai réussi à le faire baisser quasiment au prix que je voulais. Arrive le moment du premier chèque : l’acompte au moment de la signature de la promesse de vente. Jamais je n’avais fait un chèque de ce montant, et ça fait bizarre.

Et là, le stress peut commencer : comment monter son dossier, étudier les différentes possibilités de prêt, comparer les offres, se rendre compte que franchement, la Poste est la plus compétitive, découvrir les différentes aides auxquelles on a le droit (ou pas), et ensuite, réunir toutes les pièces pour créer son dossier. Depuis 2011, le PTZ (prêt à taux zéro) n’est plus conditionné par les revenus du foyer, mais par l’indice énergétique de l’appartement (ouf, le nôtre est bien!), alors pourquoi fallait absolument mes déclarations de revenus de l’année N-2 ??? Et ça a été une vraie galère, parce que c’était l’année de mon divorce, qu’expliquer aux impôts pourquoi il te manque un bout de ta déclaration, c’était pas simple (et apprendre une partie de la nouvelle vie de ton ex par la même occasion, bonjour la confidentialité!). Bref, après avoir montré patte blanche au conseiller (franchement pas efficace), je stressais sur l’arrivée dans les temps de l’acceptation du prêt.

Entre la signature de la promesse de vente et celle de l’acte authentique chez le notaire, il y a un délai de trois mois, 1.5mois pour construire votre dossier, puis le reste à attendre la signature ! Le temps passe très vite, et la semaine prochaine, nous signerons définitivement
Autant dire que je suis encore en plein dans les cartons, et la perspective de savoir que je resterai dans le même appartement pendant 5/7ans, ça me fait tout bizarre. J’ai calculé : j’ai déménagé au total 8 fois en 8 ans depuis que j’ai quitté les parents. Et là, pour la première fois, je prends des déménageurs, les copains nous ayant clairement fait comprendre que ça commençait à faire un peu beaucoup tout ces changements ! Et je les comprends.
Bref, dans une semaine, je ne serai plus parisienne, et je vivrai dans mon premier vrai chez moi : j’ai hâte !!!! Surtout qu’il y a la cuisine à refaire, et que je vais donc avoir une SUPERBE cuisine !!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment