propriétaires

Devenir propriétaires #2 : le déménagement

Après toutes les démarches plus ou moins stressantes pendant trois mois, jeudi 1er décembre nous avions rendez-vous chez la notaire pour signer l’acte de vente. Autant dire que j’étais à la fois sereine, un peu stressée, et avec une petite boule au ventre. Sereine, parce que je trouvais ça tellement normal d’acheter ; stressée parce que je craignais de ne pas avoir les clés à la signature ; et une petite boule au ventre parce que c’est un bel engagement finalement ! Avant que les féministes ne nous lancent un débat sur l’abolition ou non du Mademoiselle, j’étais déjà pro-madame (je déteste qu’on m’appelle Mademoiselle : j’ai 30ans, et je l’assume), et j’espérais que la clerc de notaire aurais apporté les modifications sur l’acte de vente en m’appelant Madame XXX. Bon, elle a accepté uniquement parce que je suis divorcée, et convaincue que j’avais donc légalement droit au Madame… j’ai un peu insisté, j’ai vu qu’elle était bornée, je n’avais pas assez d’arguments, j’ai donc laissé tomber.

Pendant 30min, elle nous lit les différents documents, en nous expliquant bien clairement tout ce qu’il y a dedans, et vient ensuite le moment de les parapher & signer. Avec les virements, on ne signe plus aucun chèque au moment de la vente (contrairement à ce que croyait petite sœur, qui a acheté il y a 5ans maintenant), seul le vendeur reçoit le chèque de la vente (moins diverses commissions) : il a intérêt à ne pas le perdre !!! Et voilà, jeudi 1er décembre, à 18h, nous étions propriétaires !!! Nous n’avons pas encore pleinement réalisé à ce moment-là, il restait encore pas mal de choses à gérer pour le déménagement, le lendemain !
Pour ce dernier déménagement avant longtemps, j’ai fait appel pour la première fois de ma vie à des déménageurs. Simplement parce qu’au bout de 8 déménagements en 10ans, les amis nous ont clairement fait comprendre que c’était trop ! Et quel bonheur de prendre des déménageurs quand même ! Pas de chance, je n’ai pas pu avoir le monte-charge pour descendre les affaires depuis notre 5ème étage (la rue en bas était trop étroite), mais les déménageurs étaient super efficaces, et adorables. Leur bureau n’ayant pas fait son travail, ils n’avaient pas de place réservée devant nos appartements (et ce n’était pas faute de les avoir appelé deux jours avant le déménagement), du coup, ils ont un peu perdu du temps. Mon seul regret : avoir emballé ma vaisselle et mes affaires fragiles moi-même, je n’ai aucune perte pour l’instant à déplorer (sauf quelques vins à vin Ikea, peanuts donc), mais quand j’ai vu leurs valises spécialement conçues pour le fragile, je me suis dit que j’aurais été moins inquiète. La prochaine fois, je leur laisse faire l’emballage du fragile !
A 16h, le déménagement était terminé, à 16h, nous réalisions alors vraiment que nous étions propriétaires… Le temps de faire le plein alimentaire et nous dinions tranquillement, avec une chandelle, dans notre nouvel appart… surchauffé !!! 😉
Maintenant, il reste tous les travaux à organiser… et ça fera l’objet d’un nouvel article !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Leave a Comment