vacances

3615 ma vie #5

De retour de mes (trop) courtes vacances (2 semaines), j’y repense tranquillement, et je me dis qu’en fait, l’absence de chaleur et de beau temps n’a pas été si pénalisant que cela.

  • Avant de partir en vacances, j’ai profité du calme du bureau pour améliorer mes connaissances du html et du CSS grâce à deux sites complémentaires : code-academy, et open class room (ex site du zéro). J’ai enfin pu commencer à mettre en ordre mes différentes lectures de ces deux codes-là, ce qui m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur lesquelles je bloquais depuis des années chez mes différents hébergeurs / CMS. J’ai du coup un but assez intéressant : arriver à mettre en forme mon CV en le créant de toutes pièces moi-même sur Internet. Et j’aimerais continuer à améliorer mes connaissances du code cette année, pour continuer à évoluer professionnellement dans ce domaine-là.
  • Les premiers jours des vacances étaient en Lorraine, pour le mariage du frère de M. Presque Parfait. Je redoutais énormément cette journée, car l’éducation un peu trop rigide de ma mère m’a donné nombre de mauvaises réflexions, qui ne disparaissent pas toutes seules. Plus j’avais des échos de ce qu’il se passerait, plus je me disais que j’allais découvrir un nouveau monde qui ne me plairait pas forcément. Le mariage d’un agriculteur et d’une fille d’ouvrier me semblait presque insurmontable, connaissant mes a priori sur les mondes qui ne sont pas les miens. Et finalement, cette journée m’a permis de mieux me comprendre, et de réaliser à quel point j’ai été élevée dans un mépris des classes inférieures qui ne me convient pas. Je ne compte pas le nombre de fois où ma mère m’a expliqué que « non, cela ne se fait pas, c’est les ploucs qui font ça » ; chaque classe sociale a ses traditions, ses rites, et ce n’est pas parce qu’elles ne me conviennent pas qu’elles sont forcément mauvaises. Je sentais depuis un certain temps un truc comme ça, mais ce mariage m’a enfin aidé à mettre des mots sur des sensations, pour mieux les comprendre et les combattre. Au final, la journée s’est très bien passée, j’ai même apprécié la célébration à l’église, fort bien menée par l’oncle de M. Presque Parfait, un prêtre comme on aimerait en rencontrer plus souvent (pour l’ordination des femmes, mais homophobe par ignorance, nul n’est parfait !). La soirée s’est très bien passée, les mariés étaient heureux, bien que beaucoup trop jeunes à mon avis (ils n’ont jamais habité ensemble ni avec qui que soit d’autre avant, la mariée avait 23 ans, et une robe qui ne lui allait malheureusement pas du tout).
  • J’ai attentivement observé les mirabelliers de mes beaux-parents qui semblent beaucoup moins chargés que l’année dernière 🙁
  • Puis, direction la Bretagne Nord, dans la seule région de France où Bouygues a le monopole de la couverture réseau : SFR et Orange ne passent même pas en Edge ! Et cela a été l’occasion de découvrir l’extension que mon père a fait construire dans la maison familial, et d’apprécier tous les jours ma nouvelle chambre de 29m² au sol. LE BON-HEUR !! (et 25m² habitable : elle est sous les toits). Après avoir vécu une dizaine d’année sans chambre attitrée, ou dans une chambre minuscule (8m² habitable), et m’être régulièrement fait rembarré par ma sœur qui tenait à ne surtout pas prêter sa chambre, je savoure ma revanche : elle a certes une chambre avec une très belle salle de bain et une douche immense, mais elle n’a que 12m² !!! Je n’ose imaginer ce qu’elle donnera dans 1 an, quand j’y aurai fait rapatrier mon baldaquin (finalement beaucoup trop grand pour une chambre francilienne), et mon bureau en bois (du même style que celui-ci par exemple). Et comme je ne peux pas faire les choses comme tout le monde, j’ai aussi demandé à avoir un mur framboise !
  • Le temps n’a pas été au rendez-vous, mais il y avait suffisamment de vent pour me permettre faire du dériveur plusieurs fois avec mon frangin. Maintenant que tout le monde est assez vieux, nous pourrons sortir facilement avec 4 bateaux : deux petits catamarans, deux petits dériveurs, et il y a suffisamment de marins pour arriver à les occuper tous en même temps ! Et dire que pendant toute mon adolescence, ma BFF de l’époque n’aimait pas le bateau, je peux me rattraper maintenant. J’espère rester 15 jours l’année prochaine, pour être bien meilleure, savoir bien barrer, gérer la grand voile et savoir le gréer moi-même (càd le préparer pour qu’il soit navigable). Comme ça, d’ici quelques temps, je pourrai partir en croisière avec des amis et mon frangin. Pour découvrir les côtes italiennes ou corses ? Qui sait…
  • J’avais également oublié le goût de mon père pour la viande : nous avons mangé tous les jours des protéines animales ! Soit de la viande, soit du poisson, mais tous les jours ! Je n’en peux plus ! Et je n’arrive pas à lui faire comprendre qu’il ne faut en manger que 2/3 fois maximum par semaine. Arriverais-je à trouver un article faisant un lien entre une surconsommation de protéines animales et l’arthrose ? Oh, ce serait tellement bien ! 😉
  • Le retour mardi soir s’est fait sans encombre, et sans personne sur la route, pour nous permettre de profiter tranquillement de la dernière journée de vacances, pour… nettoyer à fond la cuisine ! Elle n’aura jamais été aussi propre : portes des placards nickel, fond de certains placards nettoyés, dégivrage du frigo, lessivage des murs. Ça nous aura pris 2h30 à deux, mais ça vaut le coup !
  • Les vacances ont également été l’occasion d’avancer dans Doctor Who : on en est au début de la 7ème saison, et de découvrir une petite série sans prise de tête : Orphan Black.
  • Et comme beaucoup, j’ai eu un énorme choc en apprenant la disparition de Robin Williams. Nouvelle apprise sur twitter, et qui fait longtemps pleurer. Il restera à jamais le prof du « CerPoDis » (le CERcle des POétes DISparus, comme disait un copain), mais surtout, surtout, Peter Pan. Je n’ai pas pu m’empêcher de regarder Hook à nouveau, et qu’est-ce que j’ai pu pleurer à la fin… C’est la première fois que la disparition d’une personne connue me rendait si triste. Je n’aurais jamais cru ça possible…

Et samedi, j’espère pouvoir aller soit au marché St Pierre pour acheter les éléments manquants pour que ma mère puisse faire les rideaux du salon, ou aller dans un magasin d’aquariophilie. Bref, la rentrée s’annonce tranquille, et la nouvelle année pleine de projets : essayer des cours de la ville de Paris, coder davantage, essayer de me passer au maximum des produits google, et lancer quelques projets informatiques perso.

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment