épilation

L’épilation définitive… réellement ?

épilationGrâce à une mère très soucieuse de la perfection physique de ses filles, j’ai commencé à découvrir l’enfer des épilations chez l’esthéticienne très très jeune : ma première séance était pendant l’été entre la 6ème et la 5ème. Ma mère m’avait évidemment prévenu que cela ferait mal, mais je pense qu’elle avait oublié la douleur de sa première fois : j’ai tellement crié que je m’en souviens encore ! Et ce n’était que les 1/2 jambes, et les aisselles. J’ai de nouveau crié 2 ans plus tard pour mon premier maillot.
Mais ensuite, consciencieusement, je suis allée très régulièrement me faire épiler, même lorsque j’étais étudiante et fauchée, je continuais à y aller. Finalement, à 30ans, je remerciais intérieurement ma mère car les poils étaient vraiment bien plus clairsemés, et j’avais même deux zones sur les jambes sans le moindre poils.

Puis à 32 ans, sur les conseils d’une amie, je suis allée dans une clinique esthétique, pour tenter l’épilation définitive. Cela commence par un 1er rendez-vous, où l’on teste le laser sur les zones choisies pour vérifier qu’il n’y a pas de réactions allergiques. Et ce premier test est sans crèmes anesthésiante : j’ai cru mourir ! Et j’ai sérieusement songé à abandonner l’idée…

La 2ème fois, munie de tous mes minuscules pots de crèmes anesthésiantes, j’étais partie pour 7 séances, réparties sur 14 mois. Il faut prévoir d’arriver 2h avant l’heure du rendez-vous pour poser la crème, et lui laisser le temps de faire effet. Vu le prix que coûte ces séances, j’espérais qu’il y aurait une personne qui s’en occuperait, mais non. Du coup, la première fois, je n’ai pas appliqué autant de crème sur les jambes qu’il ne l’aurait fallu. Ensuite, une opératrice vient nous enrouler comme un sandwich dans du cellophane, et c’est parti pour 2h d’attente : mieux voir prévoir un bon livre ou des séries pour s’occuper. Au bout de 2h, la sensation sur les jambes est très particulière : la peau est totalement insensible, et on pourrait m’entailler profondément que je ne sentirai rien.

La séance en elle-même s’est toujours très bien passée, les opératrices sont toutes adorables, et la crème est ultra efficace (m’enfin… les hormones peuvent toutefois diminuer leur effet).

Et maintenant ?

Au bout de 14 mois, je suis globalement satisfaite des séances, même si je regrette que tous les poils du maillot n’aient pas totalement disparu : il reste un léger duvet sur les lèvres dont je me passerai bien. Je trouve dommage également que les dermato viennent jeter un trop bref coup d’œil, voire parfois aucun. Et enfin, je me demande si j’aurais vraiment dû faire l’intégral…

Pour 1/2 jambes, maillot intégral, aisselles, j’en avais pour presque 300€ par séance. Un budget que j’espère bientôt amorti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment