geek

Évoluer dans une grande société

Cela fait maintenant 6 ans que je travaille dans la même société, si grande que la gestion des Ressources Humaines est assez particulière. Il y a les RH nationales, qui gèrent les grandes orientation de l’entreprise (gestion des recrutements, des primes, des mobilités, évaluation des candidats aux concours…), puis des RH décentralisées, pour la gestion au quotidien (fiches de paie, arrivée des nouveaux recrutés, congés…). Bien que dépendant du siège, nous avons également un petit département RH, qui s’occupe de ~500 agents. Et depuis 3 ans, depuis un changement de direction du département, je suis dans le viseur du nouveau directeur, et je ne cesse de rencontrer de nouveaux problèmes : pseudo-blâme incompréhensible, fiche de poste qui m’empêche d’évoluer (il y a 3ans de cela), refus de formations, refus de m’aider à resuivre une formation (pour une formation présentielle à un concours que je souhaitais suivre une nouvelle fois, il fallait un paiement par bon de commande, j’avais proposé de rembourser mon entreprise, mais on me l’a refusé. Moralité: deuxième échec au concours), et le pompon étant maintenant.

Je change de poste, qui représente une véritable promotion, puisque je quitte la communication, pour aller chez les geeks du DSI*, et j’arrête enfin d’être assistante pour être webmaster. Cette promotion doit s’accompagner d’une prime mensuelle, spécifiquement créée pour les informaticiens (puisque les salaires du public sont largement en-dessous de ceux du privé), mais pour pouvoir y prétendre, je dois changer de BAP (branche d’activité professionnelle, càd de secteur dans lequel je travaille). Et les RH refusent ce changement, s’appuyant sur des fiches de poste remontant à 2005, arguant que le web n’est pas de l’informatique (WTF ???), et retoquant systématiquement ma fiche de poste. Fort heureusement, le directeur du département refuse leurs argumentations, et je suis au milieu d’un bras de fer entre deux directeurs. Dans l’absolu, cela ne me dérangerait pas trop, si cela ne se retournait pas contre moi. En juin, ma prime semestrielle a été retoquée par les RH de 500€ (première fois que j’ai une prime aussi faible depuis 3ans), mes formations nécessaires pour que je puisse travailler efficacement risquent d’être en partie refusées (j’ai besoin d’une formation WordPress pour pouvoir l’utiliser au mieux, puisque mes compétences actuelles ne me permettent pas de créer un intranet solide), et je ne sais pas ainsi si ma promotion ne s’accompagnera pas d’une baisse salariale… Oui, c’est possible, je peux évoluer professionnellement avec un salaire global plus faible !

Bref, je commence à saturer, d’autant que cela fait déjà 9mois que je n’ai pratiquement plus de travail à faire**, et sans ces formations, je ne saurai trop comment construire cet intranet, ni comment gérer efficacement ce nouveau projet, et j’espère vraiment que cette formation ne me fera pas perdre 1.000€ par an !

A suivre…

*DSI : département des systèmes d’information (ceux qui suivent les logiciels nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise, type logiciel RH ou de gestion des commandes)

** pendant 8 mois, j’étais en pleine transition, à transmettre mes évènements aux assistantes qui reprenaient mon job, et en attente de mon arrivée au DSI. Moralité, j’ai pu organiser le mariage, le voyage de noces au bureau, et je ferais bien mon bouquet en origami si j’étais encore seule dans mon bureau…

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • lili 20 avril 2015 at 10 h 57 min

    sous-charger abusivement le salarié, quantitativement et/ou qualitativement (déqualifier son poste), peut être considéré comme du harcèlement moral qui consiste à isoler le salarié , souvent exprès pour obtenir une démission. voir : La prévention du harcèlement moral au travail : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=403

    Reply
    • Elizabeth 23 avril 2015 at 10 h 59 min

      Je n’étais pas sous-chargée volontairement, il se trouve tout simplement que la ré-organisation du travail m’a beaucoup déchargée, et mon changement de département a pris beaucoup plus de temps que prévu. Finalement, c’était un mal pour un bien, cela m’a permis d’organiser mon mariage tranquillement…

      Reply

Leave a Comment