Restaurant : Histoire de…

EDIT : apparemment, le restaurant serait fermé, le site Internet ne marche plus

La semaine dernière, avec deux copines (je ne vous parle pas du mois et demi qu’il nous aura fallu pour trouver une date commune), nous sommes allées découvrir un drôle de bar près de Ménilmontant. Oui, parce qu’au départ, on devait se voir en juillet, puis en août, et allez trouver un bar / restaurant ouvert au mois d’août à Paris! Grâce à différents dossiers sur Internet (les meilleurs restos ouverts à Paris au mois d’août), nous avons fini par nous retrouver là : Histoire de

On s’était donné rendez-vous au plus tôt à 18h15, pour découvrir qu’il était fermé… sans la moindre indication : impossible de savoir s’ils étaient fermés pour congés (et pourtant, j’avais appelé la veille pour vérifier qu’ils étaient ouverts au mois d’août), ni à quelle heure ils ouvriraient réellement.

Finalement, le restaurant ouvrait à 19h, et nous étions parmi les premières. Heureusement, parce qu’il est rapidement très bruyant!

La déco est très sympa, des cadres vifs accrochés aux murs, mais malheureusement, je n’ai pas pensé à en prendre (pourtant, dans le lot, y’avait deux blogueuses, ma démarche aurait été très bien comprise !), et sur leur site, impossible de trouver une photo de l’ensemble de la salle !!!

Passons au plus important : la nourriture, et les boissons. Je terminerai par les boissons, parce que ça fera parti du lot « service » !

Ce qui nous a étonné, ça a été la carte : ils sont ouverts au mois d’août, et pourtant les plats sont plutôt hivernaux… Jugez plutôt : joue de bœuf (à je ne sais plus quoi), blanquette de veau au thé vert (je crois), brochettes de poulet à la créole. Curieux pour un resto qui reste ouvert au mois d’août : pas une seule salade. Heureusement qu’on y est allé quand il faisait encore particulièrement froid, on a ainsi pu apprécier une délicieuse blanquette pour ma part (super tendre, un vrai régal), et une joue de bœuf pour une copine. La troisième a pris un tartare de tomates. Bref, on s’est régalé, les plats étaient vraiment délicieux !

Ensuite… malgré deux plats copieux, nous étions prêtes à attaquer le dessert. ERREUR ! Nous avons tenté une crème brûlée, et une mousse au chocolat, deux grands classiques dans les brasseries parisiennes (vue la petite originalité des deux plats principaux, ça aurait dû nous étonner, ça ne collait pas avec le reste de la carte). La mousse au choc était écœurante, trop sucrée, et surtout : recouverte de chantilly ! Quel sacrilège !!! Et les crèmes brûlées étaient totalement ratées également : j’avais l’impression d’avoir de la poudre dedans (ne parlons pas du fait qu’elles étaient froides, ce que je déteste pour un tel dessert : ça se mange CHAUD pour montrer qu’on vient seulement de faire griller le sucre !). Les crèmes étaient supposées être à la verveine : cette impression de poudre venait peut-être de là !!!

Bref, autant pour les plats, on s’est régalé, autant pour le dessert, c’était à éviter ! Et de très loin.

Quant au service. J’espère que nous sommes tombées sur une remplaçante, ou une nouvelle, parce qu’elle ne connaissait pas sa carte : impossible de me dire si un Graves (blanc) est plus doux qu’un Bourgogne (je crois). Ensuite, lorsqu’on lui a dit que la crème était vraiment loupée, on s’est demandé si elle n’allait pas goûter ce que j’avais laissé. Pas de sourire, c’était juste une belle déco dans le resto ! J’ai rarement été marqué par un service aussi… particulier !

Apparemment, dans l’année, il y a un peu d’animation, ça doit p-ê aider, mais n’y allez pas pour les desserts !

Sinon, j’ai tout de même passé une SUPER soirée, à gossiper à mort, à prendre des nouvelles des unes et des autres : bref, un super dîner de filles !!! A refaire ASAP !

Histoire de…

11 rue Crespin du Gast,

75011 Paris

01 47 00 98 65

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment