Islande moutons

Islande #6 : sur la route des fjords par la F208

Il est maintenant temps de prendre la route pour une journée complète de voiture, pour arriver dans la deuxième partie du voyage : les fjords du nord-ouest. Pour quitter le Landmannalaugar et arriver à Reykhólar, nous avions deux possibilités: passer par l’intérieur des terres via la fameuse F35, soit repasser par le triangle d’or et enchainer toute une série de petites routes (dont la F208), plus ou moins goudronnées.Par mesure de sécurité, j’ai préféré éviter la F35, dont l’ouverture n’était pas garantie, et je ne le regrette absolument pas : le temps était magnifique, et le trajet long mais sublime, dont voici une copie de l’itinéraire (nous avons pris l’itinéraire plus au nord).

Pour info, les routes F sont non goudronnées, et réservées exclusivement aux 4×4.

La F208, une route terreuse mais superbe

Le temps était magnifique, et il était fort difficile de ne pas s’arrêter toutes les 30 min pour prendre une photo. Nous sommes passés par une grande variété de paysages, verdoyants ou lunaires.

route vers les fjords

Notre point de départ, près du lac aux truites (route F208)

Quelques mètres plus loin

Quelques mètres plus loin

F208 toujours

F208 toujours

l’un de nos rares gués du jour

Petit aparté sur les gués. Nous en avons franchi plusieurs, mais il faut toujours sortir du 4×4 pour s’assurer de sa profondeur, du sens du courant, repérer le chemin le plus caillouteux et/ou le moins profond, puis le franchir sans hésitation, en première, lentement. Si on se retrouve coincé dedans, si on cale, on est obligé d’attendre les secours qui remorqueront le véhicule, et tous les frais sont alors à votre charge. A bon entendeur ! 😉

Nous quittons la F208, pour la F26 ou F32

Nous quittons la F208, pour la F26 ou F32

et les paysages sont toujours aussi désertiques

et les paysages sont toujours aussi désertiques, sans jamais rencontrer qui que ce soit

Le glacier Hekla depuis la F32

Le glacier Hekla depuis la F32

Les paysages deviennent lunaires subitement

Les paysages deviennent lunaires subitement

pont de la rivière Hvita

L’une de mes photos préférées du voyage, prise juste après le pont de la rivière Hvita (route 53), à la moitié du trajet

chevaux islandais

avec juste à côté, de beaux chevaux islandais, tranquilles

Et on continue tranquillement la route

Et on continue tranquillement la route

Infos pratiques

Pour le déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant recommandé par l’un de nos guides : le Kaffi Krus, à Selfoss. Après plusieurs déjeuners de piques-niques, une vraie bonne salade nous a fait un bien fou, d’autant qu’elles étaient simples mais délicieuses.

Juste avant d’arriver à notre point de chute pour la nuit, j’ai traversé un immense pont construit à même l’eau, à Vestjarðavegur, sur la route 60. Je n’étais guère rassurée par le vent, et l’absence de réelle barrière. Nous sommes arrivés tardivement à l’hôtel Bjarkalundur, sans aucun intérêt, si ce n’est son emplacement à l’entrée des fjords, toujours sur la route 60. Les chambres sont chères, 140€ la nuit avec douches communes, mais petit déjeuner (correct) inclus.

A suivre ? L’itinéraire dans les fjords, puis la péninsule de Snaefellness.

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment