Musée

Islande #9: la fin du séjour

Après la découverte de la péninsule de Snæfellsnes, il nous restait deux jours à tuer avant de reprendre l’avion. Deux jours pour lesquels je n’avais pas prévu grand chose, et finalement, tant mieux, tant le temps était désagréable : forte pluie, beaucoup de vent, et températures assez froides. L’idéal pour nous limiter le regret d’un séjour qui se terminait beaucoup trop rapidement. Nous avons ainsi continué notre chemin vers Reykjavik, en visitant deux musées très différents.

Le musée de la civilisation (Borgarnes)

Musée BorgarnesSitué à 70km au Nord de la capitale, ce petit musée aborde deux thématiques importantes pour comprendre la culture islandaise : la saga d’Egil, l’un des fondateurs du peuple islandais ; et une partie plus historique sur la colonisation de l’île.

La visite commence par la découverte de l’île par les premiers colons, avec de nombreuses cartes, mises en situation et autres reconstitutions. L’audioguide gratuit (et nécessaire) explique en français, de manière très détaillée, comment ces premiers arrivants se sont progressivement installés, en restant au Sud puis, en longeant progressivement les côtes. Le centre de l’île n’a été occupé que très tardivement, et après avoir (malheureusement) beaucoup déboisé l’Islande.

Saga EgillNous poursuivons ensuite la visite avec la reconstitution de la longue saga d’Egill, l’un des mythes fondateurs de l’Islande. Les personnages sont sculptés en bois, de manière assez naïve, ce qui surprend au début, puis l’on finit par se prendre au jeu. La saga semble particulièrement complexe, longue, mais ressemble finalement à la plupart des sagas, avec son lot de trahisons, d’aventures, et de poèmes. Elle retrace l’histoire d’Egill Skalla-Grimsson, poète et descendant de viking, qui se bat contre ses parents et son oncle pour obtenir les terres qui sont supposées lui revenir.

Infos pratiques

  • Brákarbraut 13 – 15, 310 Borgarnes
  • Ouvert toute l’année, de 10h à 19h

Le musée national (Reykjavik)

Les collections permanentes retracent très précisément toute l’histoire de l’île, du Moyen-Âge au XXème siècle. Les cartels sont très précis, clairs et systématiquement traduits en anglais. Nous apprenons ainsi que les premiers colons étaient Norvégiens, et sont arrivés ~800 sur l’île, et ont longtemps vécus sans pouvoir centralisateurs, principalement de petites chefferies. Afin de régler de nombreuses questions plus importantes, le Parlement se tiendra plus tard à þingvellir.

Les collections du musée sont très vastes, présentant de nombreux objets typiques de chaque époque, et permettent de comprendre en 2h les grands traits de l’histoire du pays. La muséographie est plutôt bien faite, on passe facilement d’un siècle à l’autre, et si cela était à refaire, je commencerai le séjour par ce musée ;-).

La visite s’est terminée par une exposition temporaire (qui semble encore être présente) qui retrace l’évolution de la condition féminine dans le pays, à travers plusieurs petites mises en situation.

Infos pratiques

  • Suðurgötu 41, 101 Reykjavík
  • Ouvert l’été de 10h à 17h
  • Tarifs: 1500 ISK (adultes), soit ~11€

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment