est-ce que je veux des enfants

La question des enfants / tome 1

Lorsque la trentaine est bien entamée, l’entourage peut t’interroger de manière plus ou moins insistante sur l’arrivée prochaine d’enfants au sein de ton couple. J’ai beaucoup de chance, car ayant mis les choses au point assez vite, on me fiche la paix. Un jour, mon père m’a demandé pourquoi je n’en voulais pas maintenant, car étant ado, je ne m’imaginais qu’en mère au foyer. Ma réponse a été simple : « tout simplement parce qu’ado, je me trouvais tellement nulle, que je ne pensais pas un instant réussir ma vie professionnelle. Encore moins trouver un métier qui me plaise, et où je pourrais m’y épanouir et réussir« . Or, depuis 2/3ans, j’ai pris conscience de mon sens inné de l’organisation (très utile dans l’événementiel) et de mon goût pour la communication. Certes, c’est un secteur très « encombré », mais je sais maintenant où je peux aller. Du coup, pas question de faire des enfants immédiatement : je préfère m’éclater un peu, et commencer à me lancer.

Je ne me vois donc pas avoir des enfants avant 35 ans, d’autant que :

  • je n’en veux absolument pas maintenant (je ne vois que les inconvénients… de l’avantage d’avoir été l’aînée et d’avoir eu beaucoup, beaucoup de cousins)
  • entre mon souhait de faire un Master en com° l’année prochaine, et les concours pour la P’ENA de M. Presque Parfait, le timing est loin de coller
  • accessoirement : aucun de nous deux n’en veut, ni n’est prêt

Je me demande parfois si je veux réellement des enfants, car vu mes conflits toujours non résolus avec mes parents, pourquoi faire des enfants s’ils m’en « voudront » toujours de mes échecs éducatifs à 30 ans ? Sans parler de la vie sexuelle qui en pâtit cruellement… (surtout dans notre appartement actuel, où la chambre des parents est forcément adjacente à la pièce qui servirait de chambre pour les enfants) (si j’en veux, pas plus de deux!). Suis-je sure de vouloir vraiment des enfants, ou est-ce la pression de la société qui ne conçoit une famille qu’avec des enfants ? Où un couple sans enfant ne forme pas une famille ? Je m’interroge beaucoup sur ce poids de la société, sur cette attente inconsciente de l’entourage, qui jauge de la stabilité / réussite d’un couple à son souhait de se reproduire. Comment savoir si je veux réellement des enfants ou pas ? Bref, les questions se suivent, et se ressemblent depuis quelques mois. Sans que cela ne soit trop prise de tête non plus, plutôt de vraies interrogations.

Actuellement, je ne veux pas d’enfants « là maintenant tout de suite« , j’en suis archi-sure… et cela fait tout de même 3/4 fois en quelques mois que je rêve que je suis enceinte! Le conflit entre ma conscience et mon inconscient est assez impressionnant 😉 Les réveils sont assez comiques, à me demander « pourquoi ces messages » ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Comments

  • Mado 23 juillet 2014 at 11 h 21 min

    Un article que j’aurais pu écrire tellement je partage tes idées 🙂

    Reply
    • Elizabeth 29 juillet 2014 at 11 h 22 min

      Comme cela ne m’étonne guère ! 😉 Surtout s’il faut les accompagner au foot… le judo, ça passerait, mais le foot… (passons sur le fait qu’ado, je voulais devenir footballeuse professionnelle, hein)

      Reply
  • Justine 28 juillet 2014 at 16 h 55 min

    Entourée de gens pour qui c’est évident d’en avoir, et de gens pour qui c’est hors de question, je me suis longtemps posé la question. Est-ce-qu’on en veut? Pourquoi en faire?
    Je me suis posé tout un tas de questions comme toi sans jamais en trouver la réponse. Je me disais qu’à moins d’en faire, on ne saurait jamais si on en veut vraiment, si on est prêt, pourquoi on en fait. Et puis un jour, ça m’a pris aux tripes, jusqu’à ne penser plus qu’à ça, là on a attendu un peu et on s’est lancés! Bref, que de questions auxquelles il est difficile de répondre, je ne sais que te dire!!!! (c’était le commentaire super utile du jour!)

    Reply
    • Elizabeth 26 juillet 2014 at 16 h 57 min

      Je me dis aussi de temps en temps que si on n’en fait pas, on ne saura pas… sauf qu’après m’être beaucoup occupé de plus petits, je sais un peu plus à quoi m’attendre. Et puis, malheureusement, tu ne peux pas faire un essai, puis rendre le gamin s’il ne te plait pas !!! Quant à attendre que ça me prenne aux tripes, à 33 ans, je ne peux guère attendre trop longtemps (encore moins pour mon copain, qui en a 38 quand même)

      Reply
  • emma 3 août 2014 at 9 h 51 min

    Bonjour, j’ai 44 ans, en couple depuis 12 ans et je n’ai pas d’enfant par choix. Mon compagnon a eu 2 enfants. Cela lui a permis d’assouvir sa paternité… et pour moi de m’assurer que ce n’était vraiment pas pour moi. à mon avis si vous vous posez la question, c’est que vous allez en avoir… et du coup j’ai une question : quelle raison non égoïste peut-on avoir de vouloir faire un enfant ? Et le coup du 《remplir ma destinée de femme》 ….

    Reply
    • Elizabeth 3 août 2014 at 16 h 53 min

      Bonjour Emma, Merci pour votre commentaire, qui répond en partie à mes interrogations. Vous avez raison, si je me pose la question, c’est peut-être parce que j’en aurai un jour : il parait que lorsqu’on ne souhaite pas d’enfant, on le sait très vite / tôt. La raison la moins égoïste pour faire des enfants ? Peut-être celle de donner sa chance à un futur être humain ? Dans ce cas, l’adoption pourrait être une solution, et j’y pense également de temps en temps. Quant à la destinée de femme, je n’ai pas dit que je pensais qu’il fallait absolument avoir des enfants pour être une « femme accomplie », mais que c’était plutôt ce que pensent mes amies. Quant à moi, je sais que l’accomplissement individuel passe simplement par un épanouissement, et que chacun trouve son chemin différemment des autres. Justement, je me pose la question un peu plus haut : est-ce vraiment moi qui souhaite avoir des enfants, ou la société qui me pousse à avoir cette envie ?

      Reply

Leave a Comment