L’info inutile de la semaine

Durant notre petit WE, nous sommes partis visiter un fort, dans lequel se trouve un four à boulets, dont l’explication est assez comique.

Le château est construit à pic au-dessus de la mer, près d’une voie fluviale marchande. Au XVIIIème, un ingénieur eût l’idée (pas si ingénieuse que cela) d’imaginer un système permettant de faire couler les bateaux ennemis à l’aide de boulets brûlants. Pour se faire, il fallait :

  • Retourner dans la forêt pour couper du bois (en espérant qu’il soit sec, car il s’agit d’une région à très forte pluviométrie) ;
  • Le rapporter
  • Faire chauffer le four à 900° (durée estimée : 8h)
  • Insérer des boulets de canon (opération pas trop compliquée)
  • Faire sortir lesdits boulets, à l’aide de grandes pincettes, pour les faire rouler jusqu’aux canons.

À partir de là, deux conséquences fâcheuses arrivaient systématiquement :

  • La chaleur du boulet faisait exploser la poudre du canon : perte de 5 hommes, à remplacer
  • La chaleur du boulet bloquait le canon : perte d’un canon, à remplacer !

Sachant qu’entre-temps, le bateau ennemi a eu largement le temps de continuer sa route !

Étant donné le peu d’efficacité de cette invention, le four a été très peu utilisé : il est donc en parfait état ! comme les sept autres fours français, répartis sur les côtes.

Cela a donné naissance à deux expressions françaises, toujours utilisées actuellement :

  • Tirer à boulets rouge
  • Prendre avec des pincettes
Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment