commémoration

Ma première commémoration de 14-18

La Lorraine est une région qui a subi de plein fouet les guerres de 70 et de 14-18, tout le monde le sait (ou presque). Et la ville de M. Presque Parfait n’a pas échappé à la règle en étant devenue allemande pendant la Première Guerre. Un épisode a particulièrement marqué les esprits : la fusillade du maire et du curé qui souhaitaient protéger tous les habitants du village d’une volonté de revanche des Allemands après la mort de quelques uns de leurs soldats. Le spectacle s’est attardé sur l’été 1914, retraçant progressivement les différentes conséquences de la guerre pour cette commune rurale, forte à l’époque de 4.000 habitants.

Ce qui m’a impressionné durant ces 40minutes d’histoire vivantes, c’était toutes les conséquences encore vivaces maintenant d’une guerre vieille de 100ans. Car oui, les traumatismes sont forcément bien plus forts dans une ville où un grand nombres d’habitants n’ont pas bougés depuis. Ces pertes, cette douleur ne pourra jamais être perçue à Paris, où tout le monde bouge régulièrement, et où les vrais parisiens (nés de grands-parents et parents nés à Paris) sont rares. La force du spectacle résidait dans ce sentiment de partager quelque chose, et qui a pu être transmis sans difficulté à une personne qui ne connait la région que depuis 4ans ! Alors certes, j’étais dans un état d’esprit réceptif puisque j’avais lu un article sur les conséquences pour l’Europe de la guerre en Ukraine : ne rentrerons-nous prochainement pas dans une nouvelle guerre européenne ? Poutine et sa folie furieuse nous entrainera-t-il dans un conflit inévitable ?

En revanche, je ne comprends pas toutes ces commémorations sur la guerre de 14/18 : pourquoi ne pas attendre 2018 pour que cela coïncide avec la fin de la guerre ? Même si celle-ci était fortement annonciatrice de 39/45, cela me semble plus logique de faire ces célébrations avec la fin de la guerre…
Je ne suis pas naïve non plus, je me doute bien que cela arrange du monde de faire ces célébrations maintenant, tant qu’ils sont au pouvoir…

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment