Mariage #5 : suite et fin

Après les fortes émotions de la cérémonie laïque, et la plantation du mirabellier, vient le moment où nous pouvons nous détendre un peu. Commence alors la traditionnelle séance photos, mais avec le couac du photographe 2 jours avant, j’ai oublié de faire une liste des photos que je souhaitais faire. Je n’ai donc pas de photo avec mon père et sa femme, ni avec tous nos amis, ou une jolie photo avec le grand cortège des enfants d’honneur. Le vin d’honneur se passe tranquillement, mais pas aussi bien que je l’espérais : nous avions prévu beaucoup de jeux en plein air (mikado géants, chamboul’tout, pêche à la ligne, fléchettes…), mais aucun ne sera vraiment utilisé par les invités. Et les jus de fruits Alain Millat dont nous avions fait le stock grâce à une vente privée seront à peine bus.

En revanche, le cocktail du vin d’honneur sera dévoré par tous les invités. Et là, je dis merci à mes bons tuyaux ! Les pièces ont été commandés par le traiteur du bureau, qui m’a fait un très bon prix, et cela changeait donc des traditionnels cakes qui sont généralement proposés aux mariages dans la région. Un bon point de marqué ! 😉

CochonLe cochon continue de cuire tranquillement à la broche, sous les yeux admiratifs de ma famille et des copains, car il est mine de rien assez gros.

Puis, vers 20h, je dévoile mon plan de table : des polaroids des invités enfants ! La moitié des personnes n’était pas au courant de notre recherche de photos, cela a donc été une sacrée surprise… à peine gachée par l’absence de luminosité. Car oui, je n’avais pas réalisé qu’un 12 septembre, dans l’est de la France, il ferait pratiquement nuit à 20h !

Un délicieux dîner… pour les invités

L’un des fils rouges de notre déco tournait autours des séries télévisées, et nos tables avaient donc pour séries : The big bang theory, Doctor Who, Downton Abbey, Thierry la Fronde, Belle & Sébastien… J’avais chiné sur le net et chez Emmaüs les objets pour les décorer, mais celle sur Belle & Sébastien m’a donné beaucoup de difficultés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le dîner se passe très bien, les invités se régalent de nos bons produits, le cochon a un succès fou, et on entend encore parler de nos fromages, et de nos desserts. Comme nous sommes deux gourmands et gourmets, nous avions en effet fait très attention à la qualité des produits du dîner. Le cochon, les pommes de terre et le fromage blanc venaient directement de la ferme, nos fromages ont été commandés chez une fromagère parisienne dont nous apprécions la qualité de ses affinages depuis plusieurs années (La fromagerie de Violaine, 75017). Nous avions alors proposé un assortiment de fromages qui puent (Maroilles, Epoisse, Munster…), de bleus variés, de chèvres… et les plateaux ont circulé sur plusieurs tables pour que tout le monde trouve son fromage. Quant aux desserts… Commandés chez un Meilleur Ouvrier de France, Fresson, et il ne restait pratiquement plus rien pour le lendemain midi.

Nous salivions sur ce délicieux dîner depuis 6 mois… mais sous le coup de l’émotion, nous n’avons rien goûté ! Je vous laisse imaginer notre déception ! 😉

Une ouverture de bal rocambolesque

Enfin, malgré le froid, quelques personnes nous ont suivi sur la piste de danse pour notre ouverture. Que nous avions répété depuis plusieurs semaines évidemment. Dont j’avais fait un super montage audio que vous pouvez écouter :

Mais comme je ne voulais pas de DJ, j’avais fait moi-même toute la playlist, avec un très bon logiciel de mixage qui faisait d’excellents fondus enchainés… Sauf que la version gratuite ne permettait d’écouter que quelques minutes sans être interrompue ! Ce que je n’avais évidemment absolument pas testé… Par conséquence, le logiciel s’est coupé au milieu de la première chanson, ce qui m’a tellement énervé que j’en ai tapé du pieds de rage ! Bon, en revanche, tous les courageux invités étaient morts de rire…

On a toutefois réussi à faire notre ouverture, on a dansé jusqu’à 1h30 du matin avec les quelques motivés, et la fatigue a alors pris le dessus, on a rangé la sono pour aller se coucher. Préparer ce mariage pendant toute une semaine nous aura demandé plus de forces que nous ne pensions.

Et en arrivant sur le pas de la ferme, on découvre alors qu’une des serveuses s’est fait voler sa voiture… ou comment terminer la nuit difficilement. Fort heureusement, elle la retrouvera au petit matin, mais on s’est couchés en culpabilisant un peu quand même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Mado 26 décembre 2015 at 2 h 59 min

    Dis donc, quel beau mariage vous avez organisé : on sent que tu as pensé à tous les détails !!!!!

    Reply
    • Elizabeth 26 décembre 2015 at 12 h 18 min

      Oh, merci beaucoup !! Oui, j’ai pensé à beaucoup de choses, mais a posteriori, j’ai réalisé que j’en avais oublié aussi beaucoup… La control freak que je suis n’arrive pas à passer au-dessus de ces oublis ! 😉

      Reply

Leave a Comment