deuil enfant miracle

Comment ma soeur se prépare à la mort de son fils

L‘état de santé de mon neveu continue de décliner doucement, et finalement plus lentement que nous ne le pensions. Il est maintenant suivi en soins palliatifs, avec un traitement qui soulage ses reins, pour leur permettre de travailler le plus lentement possible. Depuis mon dernier article, l’acceptation se fait doucement, les larmes sont moins fréquentes.

J’avais écrit au pape François, en espérant qu’il appelle ma sœur, mais cela n’aura pas été possible. Toutefois, j’aurais pu transmettre une très belle lettre de la part du Vatican, avec un chapelet bénit. Ce n’était pas ce que je souhaitais, espérais, mais apparemment, cela aura suffisamment touché ma sœur pour qu’elle envoie un magnifique mail à l’ensemble de la famille. Et bien que nos opinions diffèrent, je ne peux m’empêcher de le partager, pour aider d’autres personnes qui vivent l’indicible.

Le relire est à la fois douloureux et apaisant…

 
 

Nous aimons croire dans les petits miracles qui entourent A.
Même si le miracle que tout le monde souhaite ne se produira pas, sachons voir les petits miracles :
Que nos amis et notre communauté paroissiale se rassemblent pour 24h d’adoration autour d’A. au printemps dernier, c’est un petit miracle,
Que nos amis organisent un chapelet tous les dimanches soirs pour A., sans que nous ne demandions rien, c’est un petit miracle,
Quand son école se réunit pour faire une photo de tous les élèves pour l’envoyer à A., c’est un petit miracle,
Quand une personne de notre entourage, athée, écrit au Pape pour lui parler d’A., qu’elle reçoive pour nous deux chapelets bénis par le Pape, c’est un soutien dans notre foi, malgré notre différence, c’est un petit miracle,
Quand dimanche dernier, nous dinions tous les 5 ensemble, nous pensions que c’était la dernière fois, nous voilà de nouveau réunis tous les 5 ce soir, c’est un petit miracle,
Quand lundi matin, nous partons à l’hôpital avec A. pensant ne jamais rentrer avec lui, mais que nous rentrons bien tous les 3 à la maison le soir même, c’est un petit miracle,
Quand des inconnus nous disent prier pour Ambroise, c’est un petit miracle. En effet, cette énorme chaîne de prière, à travers le monde et à travers diverses communautés, dont nous ne connaissons pas l’ampleur, qui nous soutient dans notre épreuve, c’est un petit miracle,

Par votre soutien, vos paroles, vos prières, vos sourires, vous êtes les petits miracles d’A.

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment