Quelques progrès depuis ma rupture

Je suis tombée sur le forum de mon ex-copine, où elle répétait une parole de mon ex-mari : « J’ai eu peur de te perdre définitivement », phrase qui ne m’a pas fait aussi mal que j’aurais pu le croire. Je crois que j’ai enfin un peu progressé : il me manque moins, je l’aime moins. Certes, il m’a encore manqué hier soir, j’avais envie d’aller chez eux pour le convaincre de revenir, mais ce sentiment n’arrive que le soir, quand je me couche, et que la solitude est la plus pesante.

En fait, je comprends qu’il ne tenait pas autant à moi qu’il ne tient à elle. C’est triste à dire, mais c’est comme ça. J’ai encore du mal à vivre sans lui, mais pour la première fois, je sens les effets du temps, la douleur qui s’atténue. Et comme ça fait du bien !

En revanche, là où je m’inquiète, c’est sur mon incapacité à réagir quand je me suis fait plaquer. Parce qu’à ce moment-là, je pensais encore qu’il était l’homme de ma vie, et je n’ai pas su me défendre, nous défendre, et j’ai surtout fait une énorme erreur, en partant de la maison, et en les laissant vivre tous les deux, alors que nous étions supposé « faire une pause ». Certes, le choc était très violent, inattendu, mais pourquoi n’ai-je pas su que faire, que dire ? Et à l’avenir, saurais-je mieux me défendre ? Comment dois-je faire ?

Il faut vraiment que je travaille cela avec mon psy, parce qu’à l’avenir, je dois être capable de reprendre mes esprits plus rapidement pour savoir comment me battre. Il faut que j’arrive à réfléchir, et à ne pas rester là sans rien faire. Parce que trois, j’ai été choquée et je n’ai pas pu agir.

S’il y a bien une leçon que je dois retenir, c’est celle-là (parmi d’autres) : ne plus rester hébétée devant les épreuves. J’aurais dû me battre, mieux réfléchir, et je n’ai pas su le faire.

Il faut que j’apprenne à me défendre, quand je crois à quelque chose. Et ce n’est pas gagné !

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment