marraine

Qu’est-ce qu’une bonne marraine ?

J’ai la chance d’être la marraine de deux adorables cousines, l’une de 23 ans, l’autre de 16ans, et pour les avoir vu toutes les deux la même semaine, je me suis dit que leurs parents avaient un très bon choix en me demandant d’être leur marraine. Non que je veuille me lancer des fleurs, mais l’entente avec les deux est parfaite, et ce lien affectif avec mes deux cousines n’aurait pu être aussi fort si je n’étais leur marraine. Je n’aurais pas appris à les connaitre aussi bien sans cela, ni à les aimer autant. Car être marraine implique une certaine responsabilité, puisqu’au départ, il s’agissait d’éduquer les enfants en cas de disparition de leur parents. A 11 ou 18 ans, jamais je n’aurais imaginé que cela me demanderait une telle implication auprès de chacune d’entre elle. Je n’aurais certainement pas imaginé que je les aimerai autant, qu’elles auraient autant de place dans ma vie, car je n’ai pratiquement jamais vu mon parrain, et ma marraine n’avait pas une place particulière dans mon cœur : c’était une amie des parents, et je ne la vois plus maintenant…

La plus jeune de mes filleules a perdu sa mère à 5ans, et après quelques années de deuil nécessaires de mon côté, je m’en suis beaucoup occupé ces 8/10 dernières années. J’allais la voir pratiquement toutes les semaines pendant quelques années, pour l’aider à travailler, être présente avec elle car je prenais à cœur mon devoir, mon rôle. Oh, jamais je ne prétendrais remplacer sa mère que j’aimais tant, mais en acceptant ce rôle, j’acceptais les responsabilités qui allaient avec. Et finalement, j’en suis reconnaissante à sa mère : j’arrive à l’âge où je pourrai avoir une écoute dont elle aura besoin, et les 18ans qui nous séparent nous permettent de discuter franchement, sans tabous tout en lui transmettant un peu de mon expérience.

Je pense qu’être une bonne marraine nécessite de bien s’entendre avec son ou sa filleule, mais surtout d’accepter de l’aider quand cela est nécessaire, tout comme de prendre conscience que cela peut représenter une importante responsabilité en cas de disparition de l’un ou l’autre des parents. Cette personne doit-elle absolument faire partie de la famille, ou non, c’est une question qui a peu d’importance : mes frères et ma sœur ont eu les deux, et finalement, la proximité affective ne change pas selon le choix familial ou amical du témoin. Les aléas de la vie peuvent tout autant éloigner un cousin, une tante, un ami. Plus que l’origine de la personne, c’est sa personnalité qui comptera : si vous avez autours de vous une personne qui aime les enfants, ou qui sait écouter, où sur laquelle vous savez pouvoir compter, alors celle-ci saura prendre son rôle à cœur.

Mes deux filleules sont finalement assez semblables : studieuses, calmes, très matures, mais tout en sachant faire la fête quand c’est possible. Cela me permet maintenant de passer plusieurs heures en tête à tête avec chacune d’elle sans voir le temps passer, tout en me permettant de leur transmettre un peu de mon féminisme, ou de ma petite expérience d’une jeune trentenaire. Cette transmission arrive en même temps pour chacune d’entre elle (l’aînée étant partie à Nantes pour ses études, après deux années de prépa où elle ne voyait personne). Et j’aime beaucoup, beaucoup ces moments passés avec chacune d’entre elle, à l’écouter, à la guider, ou à la conseiller. Et parfois, je les jalouse, car j’aurais tellement aimé avoir une telle proximité avec ma marraine à leur âge…

C’est ainsi que chacune d’elle sera forcément la marraine de mes enfants : elles le souhaitent toutes les deux, et j’aimerais garder cette proximité avec elles toute ma vie. Elles seront leur marraine malgré l’éducation laïque que je transmettrai à mes enfants, car la religion a peu d’importance finalement, c’est un rôle de guide, d’écoute, et une responsabilité que l’on demande aux parrains / marraine. Et je peux leur faire confiance sur tous ces points.

Bref, j’aime mes filleules, et je suis fière d’être leur marraine ! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment