The big bang theory

The Big Bang Theory: LA sitcom à regarder

Je crois qu’il s’agit de mon coup de cœur de l’année !! Il est peut-être un peu tôt pour le dire (quoique… non, pas trop tôt !), mais j’ai eu un véritable coup de foudre pour les dialogues de The Big Bang Theory ! Autant le pitch est archi classique, autant les dialogues sont parfaitement ciselés ! Cela remet en cause ma hiérarchie des sitcoms, où auparavant Friends était en position n°1 : je pense que je peux désormais la placer en n°1, et même en ayant vu seulement quatre épisodes !

Le pitch : Penny, une jolie blonde un peu écervelée emménage dans l’appartement en face de celui de Léonard et Sheldon, deux geeks surdoués, dont la somme des deux QI donne 360, rien que ça !

Les personnages

Ils sont très attachants, et les dialogues très originaux ! J’aime aussi beaucoup les nombreuses références à l’univers geek, dont les allusions sont parfois subtiles : ils regardent Battlestar Galactica (spéciale dédicace à mon frangin), jouent à World of Warcraft (et quand ils ont terminés une partie, ils se détendent sur Second Life), et pour se défendre, Leonard utilise un sabre laser de Star Wars !

Leonard est le plus sociable des geek, il est le premier à intégrer doucement Penny dans leur vie, dont il tombe rapidement amoureux, et espère avoir de nombreux enfants, ce qui donne lieu à un dialogue particulièrement savoureux :

Leonard : Our babies will be smart and beautiful

Sheldon : Not to mention imaginary.

Sheldon est le colocataire de Leonard, il a une intelligence supérieure à celle de ses amis, puisqu’il est entré à la fac à 11 ans, et a obtenu son doctorat à 16 ans, et est affublé de nombreux TOC comiques, dont celui de devoir obligatoirement s’asseoir à la même place sur leur canapé.

Penny est une américaine moyenne qui emménage en face de nos deux compères à la suite de sa rupture avec son ex. Malgré le décalage de culture avec ses voisins, elle les apprécie beaucoup et cherchera à améliorer leur vie sociale.

Il reste aussi Howard et Rajesh, deux amis geek, qui aparaissent dans la plupart des épisodes, et qui sont eux aussi assez asociaux.

Les dialogues

Comme indiqué plus haut, le principal intérêt de cette série réside dans ses dialogues, dont en voici quelques extraits, en anglais, désolée pour les non-anglophones.

 

Penny : I’m a Sagittarius, which probably tells you way more than you need to know.
Sheldon : Yes, it tells us that you participate in the mass cultural delusion that the sun’s apparent position relative to arbitrarily defined constellations at the time of your birth somehow affects your personality.

Sheldon: Okay, look, I think you have as much of a chance of having a sexual relationship with Penny as the Hubble telescope does of discovering that at the center of every black hole is a little man with a flashlight searching for a circuit breaker. Nevertheless, I do feel obligated to point out to you that she did not reject you. You did not ask her out.

Leonard : You’re right. I didn’t ask her out; I should ask her out.

Sheldon: No, no, now, that was not my point. My point was ‘don’t buy a cat’.

Sheldon: Si un photon est envoyé à travers un écran percé de deux fentes et si on l’observe à travers une fente, il ne passera pas. Sinon, il passera. Mais si on l’observe après qu’il ait quitté l’écran mais avant qu’il atteigne sa cible, il ne passera pas à travers les deux.

Leonard: Tout à fait. Où veux-tu en venir ?

Sheldon: Nulle part, je pense juste que c’est une bonne idée de T-shirt.

Leonard: Nous devons élargir notre cercle.

Sheldon: J’ai un cercle très large. J’ai 212 amis sur MySpace.

Leonard: Oui, et tu n’en as rencontré aucun.

Sheldon: C’est ce qui en fait la beauté.

Leonard: I love cheesecake.

Sheldon: You’re lactose intolerant.

Leonard: I don’t eat it. I just think it’s a good idea.

Sheldon: « I can’t believe he fired me. »

Leonard: « Well, you did call him a glorified high school science teacher whose last successful experiment was lighting his own farts. »

Sheldon: « In my defense, I prefaced that with, « with all due respect ».

Sheldon: « Je viens de passer trois ans et demi à contempler des tableaux remplis d’équations. Avant ça, j’ai passé quatre ans à travailler sur ma thèse. Avant ça, j’étais à la fac, et avant ça, j’étais en CM2. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment