Ecrire à ses enfants

Ecrire à ses enfants

J’aime écrire. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit : de petites histoires, des journaux intimes, des lettres, puis mon premier site internet, mon premier blog. Toutefois, malgré mes intensives lectures enfant, mon style littéraire est quasi inexistant, ce qui explique pourquoi je n’ai jamais cherché à devenir écrivaine, malgré ma grande imagination. Il parait que cela s’apprend. Peut-être. Tant pis.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’une bonne marraine ?

Qu’est-ce qu’une bonne marraine ?

J’ai la chance d’être la marraine de deux adorables cousines, l’une de 23 ans, l’autre de 16 ans, et pour les avoir vu toutes les deux la même semaine, je me suis dit que leurs parents avaient un très bon choix en me demandant d’être leur marraine. Non que je veuille me lancer des fleurs, mais l’entente avec les deux est parfaite, et ce lien affectif avec mes deux cousines n’aurait pu être aussi fort si je n’étais leur marraine. Je n’aurais pas appris à les connaitre aussi bien sans cela, ni à les aimer autant. Car être marraine implique une certaine responsabilité, puisqu’au départ, il s’agissait d’éduquer les enfants en cas de disparition de leur parents. Lire la suite

Lettre à ma mère

Maman,

Comme tout le monde, tu as été choquée par ce qui est arrivé à Charlie hebdo, par la volonté de détruire l’un des symboles de la démocratie : l’humour. Les dessins publiés ces dernières années dans ce journal étaient souvent à la limite du racisme, du sexisme, mais qu’on soit d’accord ou non avec leurs idées, personne ne mérite de mourir pour avoir utilisé des feutres, des crayons.

Tu réalises avec cet attentat que l’esprit de 68 est mort avec ces quatre dessinateurs. Mais il était mort depuis longtemps, depuis que la crise est arrivée. La jeunesse de 68 avait soif de liberté, besoin de quitter les carcans étriqués de la société forgée par des personnes qui ne comprenaient pas justement ce besoin de tout réinventer. Lire la suite

Mariage: le dilemme des invités

Mariage: le dilemme des invités

Mon annonce dans un précédent article étant passée inaperçue, autant en faire tout un article. Voilà, parmi les nombreux projets de l’année 2014/15, il y aura mon remariage. Ou plus simplement, le mariage avec M. Presque Parfait. L’avantage de faire cela en étant trentenaires tous les deux, c’est que nous pensions pouvoir faire ce que nous voulions, d’autant que nous prévoyons de tout payer nous-même. Par conséquent, il sera en comité très restreint : 50 personnes idéalement / maximum. Lire la suite

De joyeux enterrements

J’aime les enterrements… Enfin, plus exactement, la réunion de famille qui va avec.
 
Ce we, nous enterrions ma grand-mère paternelle, un roc, un pilier qui a eu le courage de partir à 102ans. Je ne l’aimais guère, son départ ne m’a donc pas beaucoup ému, mais j’ai réalisé qu’elle avait passé les 16 dernières années de sa vie veuve, alors qu’elle formait un couple fusionnel avec mon grand-mère : il aura fallu qu’elle disparaisse pour que je l’admire, et que je la découvre un peu. Le discours de ma tante à la messe était parfait, car elle a su raconter sa vie avec autant d’humour que la situation le permettait (ma famille paternelle a un solide sens de l’humour et de la répartie).

Lire la suite