Alors, t’es enceinte de combien ?

Alors, t’es enceinte de combien ?

S’il y a bien quelque chose qui m’a énervé quand j’ai commencé à être enceinte, c’était le mode de calcul de la grossesse. D’un point de vue médical et administratif, on vous demande de compter en semaine d’aménorrhées (rien que l’orthographe te fait bondir 😉 ), c’est-à-dire, pour les personnes non concernées, en semaines depuis l’absence de tes règles. Mais tu peux aussi compter en semaines de grossesse, depuis la date présumée de conception. Lire la suite

Lettre à ma mère

Maman,

Comme tout le monde, tu as été choquée par ce qui est arrivé à Charlie hebdo, par la volonté de détruire l’un des symboles de la démocratie : l’humour. Les dessins publiés ces dernières années dans ce journal étaient souvent à la limite du racisme, du sexisme, mais qu’on soit d’accord ou non avec leurs idées, personne ne mérite de mourir pour avoir utilisé des feutres, des crayons.

Tu réalises avec cet attentat que l’esprit de 68 est mort avec ces quatre dessinateurs. Mais il était mort depuis longtemps, depuis que la crise est arrivée. La jeunesse de 68 avait soif de liberté, besoin de quitter les carcans étriqués de la société forgée par des personnes qui ne comprenaient pas justement ce besoin de tout réinventer. Lire la suite

Ma première course : la Parisienne

Ma première course : la Parisienne

Mon ressenti

A force de voir des personnes courir sur Twitter, j’ai fini par me dire que je pouvais essayer, et cela fait maintenant plusieurs mois que je me suis mise à la course à pieds. J’ai commencé par du fractionné, à l’aide d’une appli plutôt pas mal « Cours 5km ». Tout allait bien jusqu’à ce que j’arrive au palier « 30min non stop », et là, c’était toujours infernal. Malgré un rythme de course trèèès lent, impossible d’y arriver sans m’arrêter quelques secondes, voire 1minute pour reprendre mon souffle. Je me disais que j’étais à un palier, qu’à force de courir, j’arriverai à le franchir, mais force est de constater qu’un mois plus tard, malgré une assez bonne régularité (1 à 2 fois par semaine), je n’y arriverai pas. Et je voyais l’échéance du 14 septembre approcher, et je redoutais de plus en plus de ne pas être prête pour La Parisienne, la course soi-disant idéale pour commencer. Samedi soir, j’ai très mal dormi, j’étais hyper stressée, et je suis partie à 8h (un dimanche matin!) la boule au ventre, la peur de ne pas réussir à la terminer. Lire la suite