Soirée tuppergode

Soirée tuppergode

Nos mères ou grands-mères faisaient des soirées / après-midi tupperware, et le XXIème siècle continue cette tradition, avec de nouveaux objets : les sextoys et autres objets sexy. J’ai récemment participé à l’une de ces réunions, organisé par une copine pour notre bande de copines. Ma foi, c’était plutôt chouette. Je m’attendais à quelque chose de plus orienté sexe (peut-être plus « technique »), la soirée était donc très différente de ce à quoi je pensais, mais c’était très bien quand même.

Lire la suite

L’amitié

Lorsque  j’ai ouvert ce blog, c’était un exutoire, me permettant de mettre des mots sur ce que je traversais, et jamais je ne pensais avoir de lecteurs/commentateurs quotidiens, ni de les rencontrer, et encore moins que des amitiés puissent naitre ainsi. Grâce à ce blog, je corresponds (plus ou moins régulièrement, mais c’est de ma faute), avec une petite jeune, et surtout, j’ai rencontré une fille que je vois régulièrement… à tel point que je la considère comme une très bonne amie. Lire la suite

Eloge de la table

Eloge de la table

En Bretagne, j’ai eu l’occasion de revérifier consciencieusement un plaisir que je ne peux pratiquer suffisamment souvent à mon goût : profiter d’une grande table, haute, stable pour s’y adonner à des plaisirs délicieusement coupables !

J’ai découvert très rapidement (dans ma sexualité) tous les avantages que procure ce meuble, et j’ai toujours provoqué mes copains en m’asseyant de manière assez provocante dessus (ou du moins, de manière explicite !). La réaction est presque toujours immédiate, et le plaisir assez fort. J’ai testé deux possibilités : les tables de salle à manger, et mon bureau (que vous ne regarderez certainement plus de la même manière, j’imagine !). Lire la suite

Absente, laissez-moi un message !

Voilà, je vais faire une note télégraphique, car après quelques jours où j’ai monstrueusement glandé au bureau (même Eré me poussait dans ce vice ! alors qu’elle incarne à mes yeux l’executive woman parfaite… même si la vidéo de son homme me rassure en me montrant un couple taré, et donc normal!), donc, je disais que je me remettais à bosser… et assez efficacement je trouve ! Donc je suis contente ! Du coup, pas le temps de pondre une note assez correcte (et pourtant, j’ai bossé pour mon blog ce WE, mais ce que j’ai écrit n’est pas encore terminé).

Alors…

Lire la suite

Le test HIV

Le test HIV

Après avoir parlé de capotes la semaine dernière, parlons maintenant de la vie APRES les capotes, et pour y parvenir, des tests HIV. Je suis sure que vous savez tous comment faire, mais je me souviens, il y a un peu plus d’un an, j’étais paumée, je ne savais plus du tout comment en faire, car je n’en avais réalisé qu’un dans ma vie, et ça remontait à assez loin. C’est pour ça que j’ai décidé d’en parler, au cas où certains d’entre vous se poseraient des questions ! Et aussi parce que ce n’est jamais inutile d’en parler.

Il y a deux solutions pour un test HIV :

  • soit vous vous rendez dans un CDAG (centre de dépistage anonyme et gratuit),
  • soit vous demandez une ordonnance à votre médecin.

Un test anonyme

A Paris, le site de la Mairie de Paris propose plusieurs adresses, avec les horaires… qui sont malheureusement pas souvent compatibles avec des horaires de bureau! Mais certains ouvrent tout de même le samedi matin (c’est notamment le cas de celui du Marais, près de la Bibliothèque Forney), mais c’est maintenant sur RV, longtemps à l’avance. Quand j’y étais allée, je m’étais pointée à 9h10, et il y avait tellement de monde que je suis passée à 11h ! Il faut avoir le temps, un bon livre et de la motivation pour faire des tests dans des endroits comme ça ! Enfin, je veux dire, dans des endroits où ça n’est pas sur RV, et où c’est ouvert le samedi matin ! Sachant qu’on attend une semaine pour avoir les résultats, et qu’il faut attendre encore une vingtaine de minutes pour les obtenir !     

En passant par un médecin

Ensuite, pour les plus « courageux », il y a la possibilité de passer par les laboratoires privés, après avoir demandé une ordonnance à son généraliste (ou gynéco, ou sage-femme, comme vous préférez !), et là, le test est remboursé à 100% par la Sécu. Après, comme je n’ai pas encore testé cette solution, je ne sais pas si on avance les frais, ou pas ! J’éditerai l’article d’ici une semaine ou deux ! L’avantage de passer par ce système, c’est que des labo d’analyse, y’en a un peu partout, qu’il y a son nom sur la feuille de résultat (oui, les CDAG étant anonymes, on est désigné uniquement par un numéro !)     

Bon à savoir: il n’y a pas besoin d’être à jeun pour passer le test ; il faut attendre encore un délai de trois mois pour être sûr à 99% du résultat (càd entre la première fois où vous avez couché avec votre partenaire, et le moment où vous passez le test… ça peut être réduit à 2.5mois)…     

Bref, avec le Fonctionnaire, on va faire le test début avril, comme ça, quand on partira en Bretagne le 7/8 avril, on pourra totalement capote free, et c’est quand même vachement mieux pour un WE en amoureux !!!! 😉

Parlons protection : les capotes

Parlons protection : les capotes

Aujourd’hui, j’avais envie de parler de quelque chose dont je ne pense pas avoir beaucoup parlé, et qui pourtant concerne des milliers de gens : les capotes ! J’ai dû « redécouvrir » cet objet absolument pas agréable depuis un an, et même si les fabricants se sont améliorés, en proposant des produits super variés, la mise en place de l’objet est quand même super désagréable ! D’abord, c’est tout gluant, ensuite, on sait jamais dans quel sens il faut la mettre, et enfin, ça coupe l’élan. Je sais, vous allez me répondre qu’on peut en faire un moment agréable, un jeu… mais franchement, qui parmi vous arrive à en faire un jeu ?

Parce qu’avec le Fonctionnaire, c’est toujours la même chose : faut l’attraper, la sortir (pour trouver le bon sens, lui, il souffle dedans), et la mettre (et c’est là qu’il me fait toujours rire, il termine avec un mouvement tellement ample qu’on dirait qu’il va englober les boules avec !!!)(au moins, je rigole à chaque fois)… et ensuite, ben, c’est pas agréable pour l’homme, dont les sensations sont assez diminuées. Avec lui, j’ai essayé les ultra fines, les normales, les striées, et ça ne change strictement rien ! Bref, vivement début avril qu’on puisse faire les tests! (sujet de la semaine prochaine, soit dit en passant, on ne peut pas être amusante tout le temps !).

Lire la suite

Soirée avec le fonctionnaire

Soirée avec le fonctionnaire

Voilà, je voulais vous raconter ma soirée d’hier, je pensais le faire calmement ce matin, mais impossible: je dois avoir chopé une gastro!

Maintenant, passons à la partie que vous attendez tous (ou simplement toutes ?) ma soirée avec le Fonctionnaire ! Ça c’est passé presque comme je n’osais l’espérer. Quand je n’ai pas vu quelqu’un depuis plusieurs jours, je sais que j’ai du mal à tenir (et vous l’avez toutes remarquées!), et ce que j’aime particulièrement, c’est quand l’une des premières choses qu’on fait en arrivant… ben, c’est de terminer au lit ! Et c’est exactement ce qu’il s’est passé ! Je lui ai bien fait comprendre que j’aimais beaucoup ça, ça l’a un peu étonné, mais ça ne lui a pas déplu (tu m’étonnes !), ce qui moi, m’a étonné puisque toutes ses ex aimaient beaucoup faire l’amour, mais p-ê pas autant quoi ?

Lire la suite

Le test des MST

Le test des MST

Voici une nouvelle note sur mon couple avec le Romantique, mais pour une fois, elle ne sera pas forcément décalée, mais je l’espère, un minimum utile.

Comme vous le savez donc (ou pas), cela fait maintenant, un peu plus de deux mois que nous sommes ensembles, et le temps arrive où je me pose la question de faire les tests MST. Or, ayant grandi dans une école catholique, je n’ai que peu de renseignements sur tous ces trucs, sur ce qu’il faut faire, ou pas, ou quand le faire ! M’étant déjà faite avoir une fois, j’ai été presque super vigilante depuis que nous faisons l’amour tous les deux. Évidement, nous utilisons systématiquement des capotes pour les (très rares) pénétrations, mais quand nous n’allons pas jusque là, je fais très attention à éviter le moindre contact entre nos deux sexes, d’autant qu’il a un important liquide séminal, et comme celui-ci permet aussi la contamination, je suis donc très très vigilante. Lire la suite