L’allaitement, quand le corps veut bien, mais pas la tête

L’allaitement, quand le corps veut bien, mais pas la tête

A la naissance de Claude, j’ai essayé de l’allaiter, persuadée que c’était ce qu’il y avait de mieux pour elle. J’étais alors dans une usine à bébés, et le personnel, insuffisant, n’a pas su m’aider, me motiver et être là quand j’avais besoin d’aide. La douleur était telle que deux jours après sa naissance, en pleine nuit, j’ai essayé le tire-lait, mais mes tétons étaient trop à vif, même cela était insupportable. Alors, de guerre lasse et épuisée après ces deux jours de bataille, de douleurs, j’ai capitulé, et je suis passée aux biberons.

Je m’étais alors jurée que cet échec, jamais digéré, ne se reproduirait pas, et que notre second enfant serait allaité.

Lire la suite

Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Pourquoi je souhaite accoucher à domicile

Lors de ma première grossesse, je songeais déjà, de loin, à accoucher à la maison, mais cet AAD (accouchement à domicile) est resté dans le coin de ma tête, car j’avais d’autres soucis à gérer, d’autres pépins de santé. Durant ces deux années, j’ai eu le temps de réfléchir, de mûrir ce projet, et c’est alors devenu une évidence : personne ne pourra m’empêcher d’accoucher où je le souhaite… si la santé suit.

Lire la suite

Encore une longue absence

Encore une longue absence

Une difficile migration

Mes pérégrinations sur WordPress m’ont amenée à beaucoup « bouger », j’ai commencé par un nom de domaine qui me plaisait bien, mais que j’ai oublié de renouveler, et depuis plusieurs années, j’ai cette longue url, souvenir des années 90 et de son minitel. J’ai longtemps fonctionné en sous-domaine, chez OVH, mais comme j’avais d’autres hébergements ailleurs, cela revenait cher. C’est pour cela qu’au début de l’année, j’ai souhaité tout regrouper chez O2switch, un hébergeur français, qui fonctionne plutôt bien, avec un SAV super réactif.

Lire la suite

Mon premier bilan de compétences

Mon premier bilan de compétences

Je suis peut-être très mal payée là où je travaille, mais c’est un peu compensé par une grande offre de formations. Après un premier refus, j’ai pu suivre une formation collective de bilan de compétences. Ou plutôt, un bilan de potentiels, car Potentialis est la méthodologie retenue ici. Le résultat est évidemment très intéressant et enrichissant.

Lire la suite

L’instinct maternel existe-t-il ? Ou est-ce une construction sociale ?

L’instinct maternel existe-t-il ? Ou est-ce une construction sociale ?

Avant d’être enceinte, puis d’accoucher, je n’avais aucun intérêt particulier pour les nouveaux-nés, mais je savais que cela ne serai pas un problème dans ma parentalité : avec mon / mes enfant(s), ce serait différent. Ayant lu avec beaucoup d’intérêt Le conflit, de Badinter, je savais que l’instinct maternel n’était pas forcément inné chez toutes les femmes, et que cela pouvait alors soit prendre un peu de temps pour qu’il se développe, soit ne pas arriver.

Lire la suite

L’amour parental, un mois plus tard

L’amour parental, un mois plus tard

Parce qu’on a souvent besoin de se souvenir des belles choses, qu’un parent parle beaucoup à son enfant, voici ce que j’aimerais dire à Claude, quand elle sera plus grande, pour qu’elle sache à quel point sa vie a transformé rapidement la mienne, qu’elle comprenne à quel point l’amour parental arrive rapidement…

Lire la suite

La mise en place de l’allaitement

Ou comment combiner la mise en place de l’allaitement maternel avec la baisse hormonale ?

Ton bébé est né, tu n’as pas trop souffert de l’accouchement, ton corps se remet plutôt rapidement, et les deux jours passés à la maternité semblent annoncer des débuts difficiles, mais jouables. [Spoiler alert] C’est malheureusement sans compter sur un gros baby blues et les difficultés de l’allaitement. Lire la suite

Qu’est-ce que le bore out ?

Qu’est-ce que le bore out ?

Il y a pratiquement un an, je changeais de fonction, en quittant enfin le statut d’assistante, pour travailler au DSI de ma boite, et devenir… chargée de solution web ou webdesigner (j’ai les deux titres, selon les annuaires / organigrammes). J’en étais ravie, le poste semblait très intéressant, et j’étais motivée. Sauf que très vite, j’ai été confrontée à un bore out subtil et un peu vicieux.

Lire la suite

L’ennui au travail

L’ennui au travail

sieste

Récemment, Rue 89 a publié un article intéressant sur le bore-out, le contraire du burn-out, mais dont les conséquences peuvent être tout aussi néfastes. Et je me suis grandement retrouvée là-dedans, peut-être de manière moins forte. Comme les personnes interrogées, cela fait de nombreux mois que je vais travailler en sachant que les tâches professionnelles occuperont en moyenne 3h de mes journées. Le reste du temps, je glande sur le net. Il m’a fallu plusieurs semaines pour accepter de venir au bureau pour ne pratiquement rien faire. Et mes deux crises de vésicules biliaires en novembre et décembre n’ont pas tellement arrangé les choses. Elles m’ont toutefois peut-être permis de prendre conscience réellement de ce que je traversais, pour mieux l’accepter, en sachant que ce serait temporaire (même si beaucoup trop long). Je ne doute pas que mon efficacité se retourne dans ce cas contre moi. Lire la suite

Être bisexuelle – témoignage

Être bisexuelle – témoignage

Le 23 septembre, j’ai découvert par hasard que c’était la journée de la bisexualité. J’ai été au départ très agréablement surprise en lisant cela, puis finalement, un peu déçue qu’on n’en parle pas plus que ça. Réflexions faites, c’est logique, et comme il y a généralement beaucoup d’a priori divers ou de préjugés, je pense que ça demande un gros travail de fond pour que tout soit abordé sereinement et de manière plus positive. Lire la suite