Mon premier bilan de compétences

Mon premier bilan de compétences

Je suis peut-être très mal payée là où je travaille, mais c’est un peu compensé par une grande offre de formations. Après un premier refus, j’ai pu suivre une formation collective de bilan de compétences. Ou plutôt, un bilan de potentiels, car Potentialis est la méthodologie retenue ici. Le résultat est évidemment très intéressant et enrichissant.

Lire la suite

Et ma vie professionnelle ?

Avant d’être en congé maternité, ma vie professionnelle était difficile, trop peu de tâches à faire, malgré des collègues adorables. Je ne venais que contrainte et forcée, en attendant que les jours passent. Oh, j’arrivais à trouver des occupations personnelles : j’ai essayé d’apprendre le fonctionnement des algorithmes (dans l’optique d’une éventuelle reconversion en développeuse web), j’ai conçu le livre photos de l’Islande, je faisais tous les achats indispensables en puériculture… Bref, j’arrivais à m’occuper un peu, mais difficilement. Heureusement qu’il me restait mon petit Comité d’entreprise local, sinon, ces mois auraient été encore plus longs et difficiles à vivre.

Lire la suite

L’enfer du calcul du salaire d’une assistante maternelle

L’enfer du calcul du salaire d’une assistante maternelle

Surtout pour les années incomplètes

Souviens-toi, je te parlais récemment de la manière dont nous avons abandonné l’idée d’une place en crèche, pour trouver une nounou, adorable de surcroît.

Par notre RAM, nous avons eu la chance d’avoir un modèle de contrat, qui expliquait vaguement le calcul du salaire de la nourrice, mais pas suffisamment. Nous avons donc passé un temps fou à comprendre toutes les subtilités de ce nouveau monde.

Lire la suite

Réflexions sur le congé paternité et maternité

Réflexions sur le congé paternité et maternité

Depuis trois mois, je suis donc coincée chez moi, à m’occuper de ma fille, et même si le temps file à toute vitesse, cela n’empêche pas la réflexion. Passer autant de temps avec un bébé, aussi longtemps, permet évidement d’apprendre à le connaitre, à le comprendre et à mieux répondre à ses besoins. Cet article poursuit donc le cheminement commencé en septembre sur l’instinct maternel.

Lire la suite

L’ennui au travail

L’ennui au travail

sieste

Récemment, Rue 89 a publié un article intéressant sur le bore-out, le contraire du burn-out, mais dont les conséquences peuvent être tout aussi néfastes. Et je me suis grandement retrouvée là-dedans, peut-être de manière moins forte. Comme les personnes interrogées, cela fait de nombreux mois que je vais travailler en sachant que les tâches professionnelles occuperont en moyenne 3h de mes journées. Le reste du temps, je glande sur le net. Il m’a fallu plusieurs semaines pour accepter de venir au bureau pour ne pratiquement rien faire. Et mes deux crises de vésicules biliaires en novembre et décembre n’ont pas tellement arrangé les choses. Elles m’ont toutefois peut-être permis de prendre conscience réellement de ce que je traversais, pour mieux l’accepter, en sachant que ce serait temporaire (même si beaucoup trop long). Je ne doute pas que mon efficacité se retourne dans ce cas contre moi. Lire la suite

Évoluer dans une grande société

Cela fait maintenant 6 ans que je travaille dans la même société, si grande que la gestion des Ressources Humaines est assez particulière. Il y a les RH nationales, qui gèrent les grandes orientation de l’entreprise (gestion des recrutements, des primes, des mobilités, évaluation des candidats aux concours…), puis des RH décentralisées, pour la gestion au quotidien (fiches de paie, arrivée des nouveaux recrutés, congés…). Lire la suite

Le revers de la médaille

Le revers de la médaille

Après l’euphorie de la bonne nouvelle, l’excitation du nouveau départ et la joie de vivre dans mon nouveau chez moi, voici le retour à la réalité, et le temps de faire les comptes.

Quand j’étais ado, j’étais fourmi, je ne dépensais jamais rien, et j’attendais avec impatience mon relevé bancaire pour savoir combien j’avais économisé. Voir mon livret jeune s’accroître était une de mes grandes joies. Ensuite, mon ex est passé par là, et de fourmi, je suis passée à une grande tendance cigale ! Avec lui sont arrivées les premières vraies dépenses, avec lui, j’ai appris à dépenser plus de 15€ d’un coup ! Lire la suite