thermomix

Le thermomix et moi, une nouvelle histoire d’amour ?

Je cuisine beaucoup depuis que je suis indépendante, j’ai commencé avec un petit robot mixeur / hacheur, puis pour mes 30 ans, en additionnant Noël + mon anniversaire, j’avais pu m’offrir un vrai robot Kenwood, le chef. Je me souviens avoir beaucoup hésité avec la version chauffante, mais je trouvais le prix trop importante, et je gardais de mauvais souvenirs d’un saucier, jamais utilisé. Puis, M. Presque Parfait a découvert le thermomix, et les sorbets qui allaient avec. Bien que cuisinant moins que moi, il rêvait de l’acheter, contrairement à moi.

J’étais assez réfractaire, pour plusieurs raisons :

  • ce fameux saucier Seb ne m’avait jamais permis de réussir mes béchamel et autres crèmes pâtissières, alors pourquoi cela marcherait-il avec ce robot ?
  • j’avais déjà investi dans beaucoup d’accessoires du Kenwood, alors pourquoi perdre cet investissement ?
  • quel serait mon plaisir à cuisiner, si le robot fait tout ?
  • vous avez vu le prix de la machine connectée ?

Venons-en maintenant à la suite de mon article d’avril. Je transmets une promo au mari qui nous permet de bénéficier d’un paiement en dix fois sans frais, et très étonnement, celui-ci s’emballe et dit banco. Avec une réserve près : que je revende mon Kenwood (merci la copine qui me le rachète !). Ben… je n’y croyais pas.

Ce robot est arrivé chez nous mi-juin, et je reconnais qu’à l’usage, il est super pratique, surtout avec sa version connectée. MAIS ce n’est pas encore le robot parfait. Je lui trouve quelques défauts :

  • la balance aurait pu être au gramme près, et non à 5g (cela m’a fait rater une pâte brisée)
  • les actions ne sont pas expliquées de manière totalement optimale sur l’écran: lorsque quelque chose cuit, on pourrait nous afficher les prochaines actions chronophages, pour gagner encore plus de temps (comme préparer le zeste d’un citron) (c’est possible, mais pas intuitif)
  • les proportions indiquées sont parfois justes, parfois trop conséquentes et rarement prévues pour un couple
  • la spatule est hyper malcommode, car beaucoup trop rigide
  • bon sang, à quand une appli android ????
  • suite du point précédent : on sent que Worweck s’est inspiré du marketing d’Apple, on reste en cercle fermé pour de nombreuses actions
  • comme sa cuisson est électrique, il met beaucoup, beaucoup trop de temps à chauffer : il lui faut 3 min pour faire fondre du beurre versus 30s au micro-onde. Le choix est vite fait 🙁
  • le panier vapeur est grand, mais peu commode, car trop évasé, et sa montée en puissance est trop lente

Toutefois, je reconnais que c’est un excellent robot, que je prends plaisir à découvrir :

  • il peut hacher / réduire en poudre vraiment très finement, du coup, plus besoin d’acheter des poudres
  • il transforme des glaçons en neige
  • les recettes proposées sont assez variées et donnent envie de les tester
  • c’est vrai que les sorbets à l’italienne sont à se damner et si rapides à faire
  • la fermeté des blancs en neige est ahurissante, même mon Kenwood n’était pas aussi efficace
  • je gagne du temps sur pas mal de choses (les pâtes à tarte, les oignons à hacher…)
  • la planification des menus et la transmission de la liste de courses par mail

Pour l’utiliser pleinement, je pense qu’il faut savoir un peu cuisiner, c’est ainsi que j’ai rapidement su m’en servir indépendamment des recettes de la plateforme, pour l’adapter aux miennes. Ou me permettre de rectifier certaines proportions.

Jusqu’à présent, j’ai pu tester plusieurs recettes :

  • un délicieux daal, très parfumé
  • des boulettes de poisson, sauce menthe coco (qui m’ont permis de découvrir la délicatesse de la coriandre fraiche) (mais on ne sentait pas assez la menthe ni la coco) (mais ma menthe est encore trop petite)
  • un sorbet à la rhubarbe
  • des muffins ricotta / épinard (trop chargés en ricotta, et pas assez en épinards, malgré un doublement de leur portions)
  • une difficile pâte à la pistache (j’avais divisé les doses, du coup, les pâles tournaient dans le vide)

Il me reste maintenant à apprendre à mieux gérer les restes, car à 2.5 personnes, c’est encore limite pour tout manger.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment