Un homme lesbien

Comme je ne sais décidément rien faire comme tout le monde, mon Romantique ne correspond pas totalement à mes critères habituels : il est beaucoup plus vieux que ce que je recherche (on a 12 ans d’écart, mais je ne les ressens pas du tout !), il est assez grand (1,80m, ça fait beaucoup trop d’écart ça !), et il ne vient pas d’Auteuil Neuilly Passy (ça, c’est dans mes rêves cocottes !), et la nature ne l’a guère doté d’attributs conséquents. En revanche, ce qui m’attire beaucoup chez lui, c’est évidemment son côté romantique, le fait qu’il soit pratiquement imberbe, ses cheveux, ses yeux bleus, et sa tendresse.

Il y a cependant un truc qui m’attire et me repousse en même temps chez lui : sa manière de concevoir l’acte sexuel : la pénétration n’est pas plus importante que ça ! Ce mode de pensée m’interpelle beaucoup, moi qui reste encore très binaire (quand on fait l’amour à un homme, il y a pénétration ; ce que nous allons avoir de manière plus occasionnelle avec une femme), et du coup, je remets en cause beaucoup de choses. Cela fait plusieurs fois que nous avons fait l’amour, et il n’y a jamais eu encore de pénétration, ce qui m’étonne beaucoup de la part d’un homme, pour qui il s’agit en général du but principal ! Il préfère largement les caresses, les jeux de main (pour lesquels il est particulièrement doué !) et toute la tendresse qui entoure généralement les préliminaires : la pénétration n’est qu’un jeu parmi les autres.

Pour l’instant, cela ne me gênait pas beaucoup, je me contentais de ce qu’il m’offrait (et rien que ça, c’est magnifique), mais ce matin, je suis réellement restée sur ma faim. Je n’arrive pas à lui faire comprendre que j’ai envie de plus, d’un côté un peu plus bestial pourrions-nous dire, parce que je ne veux pas le brusquer (oui, en plus il est très lent !) et qu’on n’a malheureusement pas tellement le temps en semaine ! Attention, je ne dis pas que je n’aime pas ce qu’on fait, loin de là ! Simplement que j’aimerais bien aller un peu plus loin !!! Et pis, si je ne me plaignais pas, ce ne serait pas drôle !!! 😉

Peut-être qu’avec cette description, vous aurez compris le titre de ma note. Plus je le connais, plus je me demande si je ne sors pas avec un lesbien, car il assume clairement sa part de féminité, il la revendique, et quelques aspects de sa personnalité me font penser à cette étiquette. Je sais que ce n’est pas toujours une bonne idée que de vouloir étiqueter les gens, mais il m’interpelle, et j’aime bien en savoir plus sur les gens.

En furetant sur le net, je suis tombée sur un livre que je devrais lire : L’homme lesbien, par Jean Markale, que je pourrais feuilleter à la libraire des Mots à la Bouche, à Paris, si je veux réellement en savoir plus !

En gros, si j’ai bien compris la quatrième de couv’ reproduite partout sur Internet, les lesbiens sont très doux, évitent les relations dominants/dominés, et « il se frotte à la femme, moins soucieux de la « foutre » que de la caresser, vénérant une beauté intérieure autant qu’extérieure ». Ces quelques lignes me rappellent mon Romantique, et ce n’est guère pour me rassurer, car même si j’aime les hommes & les femmes, je reste encore très binaire : j’aime les hommes pour leur côté parfois brutal (notamment au lit), et les femmes pour la douceur de leur peau, leur corps, et l’agilité de leurs doigts ! Et là, je suis légèrement paumée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment