Var

Un week-end dans le Var

La Provence aride et sèche, je connais. Le Var, cette région à peine plus loin, je ne connaissais pratiquement pas. Mi-octobre, à peine rentrée de voyage de noces, j’y descendais pour un chouette week-end de trois jours à l’occasion du mariage d’une amie du lycée. Au départ, je trouvais qu’elle abusait un peu à se marier aussi loin de la gare TGV la plus proche (Aix), mais finalement, c’était l’occasion de découvrir une région très très boisée. Autant le mariage était hyper classique (église, vin d’honneur, dîner semi-placé, entrée des mariés avec les serviettes qui tournent, discours des pères, discours des frangins et amis), autant la robe de la mariée ne l’était pas ! Et tant mieux, qu’il y ait quand même quelque chose qui change un peu 😉

Le dimanche, nous nous sommes promenés près de notre chambre d’hôte, en visitant l’abbaye du Thoronet, puis en prolongeant la visite par une promenade dans les bois alentours. Le lundi, profitant du grand beau temps, on allé voir la très chouette petite cascade de Sillans, puis on a fait la sieste au lac de Ste Croix.

Abbaye du Thoronet

La visite de l’abbaye se fait avec un guide, qui nous rappelle l’importance des moines cisterciens dans la région, leur souhait de privilégier des bâtiments sobres pour ne pas être déconcentrés dans leur adoration divine… et silencieuse. Cependant, ce vœu de silence se rompait lors des différentes messes, puisqu’elles étaient rythmées par différents chants grégoriens, dans une chapelle avec une acoustique… extraordinaire. Le guide nous en a fait la démonstration avec une psalmodie de 15min, et quel que son emplacement dans la chapelle, on entendait tout parfaitement. Qu’il chante fort ou en chuchotant. C’est une expérience qui vous saisi tout le corps, et à vivre au moins une fois dans sa vie.

C’est finalement une abbaye assez grande, lorsqu’on apprend qu’elle a été construite pour moins d’une cinquantaine de personnes (20 moines, et quelques laïcs).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Balade dans la région

Le lendemain, profitant du beau temps, nous filons nous promener dans la région, tout d’abord pour découvrir la belle cascade de Sillans, puis pour une très agréable sieste sous la chaleur varoise au lac de Ste Croix. La chaleur pour un 18 octobre était telle que j’ai pu gouter l’eau du lac jusqu’aux cuisses (faute de maillot, je ne suis pas allée plus loin). Les couleurs étaient magnifiques, et confirment notre intuition : il doit être bien plus agréable de vivre dans le Var l’été que plus haut dans la Provence d’Avignon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et ça fait du bien un peu de beau temps et de chaleur avec ces photos ? 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment