Une vraie chambre d’enfant… ENFIN !

Claude dormait dans notre chambre jusqu’à notre retour d’Écosse, soit jusqu’à ses 13 mois. Durant ces longs mois, sa chambre servait presque de dépotoir, avec l’entassement des cartons de ses vêtements trop petits ou trop grands, quelques jeux… Peu avant son premier anniversaire, j’ai commencé à passer du temps entre pinterest et les groupes Facebook sur la motricité libre, pour trouver comment aménager sa chambre, surtout par rapport au lit : un grand lit de 120x120cm ? Directement un lit de grand de 90x190cm ?


 

Un lit au sol

L’un de mes critères portait sur l’évolution de sa chambre : comment limiter les dépenses, pour en faire une future chambre pour deux enfants ? D’où l’importance du lit au sol, qui lui permet de se l’approprier au mieux et d’évoluer plus facilement. Je souhaitais qu’elle voit son lit comme un espace où elle peut aller à n’importe quel moment de la journée. Et cela me semblait couler de source après l’avoir laissé en motricité libre jusqu’à présent: elle continuait à être indépendante.

Après de longues recherches, j’ai fini par conclure que le lit Kura d’Ikea répondait quasi parfaitement à mes besoins : un lit au sol, qui se transforme ensuite en lit superposé, pour éviter une perte de place. Merci le bon coin, je l’ai trouvé à moitié prix. Pour le transformer en lit totalement au sol, il suffit de faire 4 petits trous dans la structure basse, et le tour est joué : le sommier est quelques millimètres du sol. Parfait !

Pour limiter les problèmes de linge de lit, j’ai pris un matelas classique, et non de la taille d’Ikea. J’aurais aimé le prendre en latex naturel, mais le coût restait trop élevé, même si le matelas est supposé durer une dizaine d’années. J’ai trouvé un compromis sur Kadolis, pour un matelas à ressorts,dont on peut laver facilement une partie. Il est donc un peu plus naturel que d’autres, fabriqué en Europe (j’aurais préféré en France), mais la livraison était un peu longue puisqu’il arrivait d’Espagne. Il est finalement assez dur, j’espère qu’il se ramollira un peu avec le temps.

 

Le choix du papier peint

J’aurais beaucoup aimé mettre un joli papier peint un peu vintage sur un mur, avec une seule scène, et non une répétition de motifs. Après de longues heures à éplucher le site de Little hands, à sélectionner mes images préférées, j’ai dû renoncer quand j’ai compris que cela nous coûterait près de 450€ pour un mur. Encore maintenant, je ne m’en lasse pas, même si mon préféré a disparu.

Puis, à force de fureter, j’ai trouvé un bon compromis avec un site européen, Papier peint des années 70. Oui, le titre est peu vendeur, mais le choix n’est pas trop ringard pour des chambres enfantines. Et j’ai craqué pour celui-ci, que j’espérais un peu moins rose que le rendu final. Mais il égaye très bien la pièce, c’est le principal.

 

Des rangements muraux DIY

Cela faisait quelques années que je lorgnais sur les caisses à vin recyclées, et je tenais absolument à en mettre dans sa chambre. Si j’avais su à quel point ce serait compliqué et fastidieux, j’y aurais réfléchi à deux fois.

La première difficulté : trouver ces caisses à vin. Contrairement à ce que je pensais, cela devient doucement une rareté, car les bouteilles ne sont pratiquement plus emballées ainsi, mais dans du carton. J’ai commencé ma quête 6 mois avant l’aménagement de la chambre de Claude, et je n’ai pu en trouver qu’au moment des foires aux vins. Je suis allée tous les matins chez Carrefour, et j’ai dû insister pour arriver à en obtenir. Alors qu’il suffisait d’attendre le samedi matin (quatre jours après le début de la foire), et là, j’avais près d’une cinquantaine de caisses vides à disposition des client.e.s. En moins d’une semaine, j’avais donc réussi à obtenir plus d’une vingtaine de caisses.

Leur décoration a aussi été fastidieuse, parce que je voulais plusieurs couleurs. Il fallait donc mettre et enlever régulièrement du scotch de protection, et laver mes pinceaux après quelques coups. En fonction de mon temps disponible, cela a dû me prendre près de trois semaines. Mais le résultat me plait beaucoup, aussi grâce aux échantillons de papier peint trouvés chez Castorama.

Coût de la décoration de ces caisses :

  • caisses : 0€
  • papier peint : 0€
  • peinture : ~80€
  • fournitures diverses : 20€

Pas forcément donné pour de la récup’, mais elles sont uniques.
 
Et au final, voici ce que ça donne pour l’ensemble de la chambre :

 

Travaux en cours

J’ai gardé des boites de lait, je suis sure de leur trouver une utilité un jour 😉

De votre côté, la chambre de votre bébé était prête pour sa naissance (ou peu après), ou vous avez attendu plusieurs mois ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Leave a Comment